twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Presse en ligne : Vers la mise en place d’un cahier de charge pour un contenu sain et irréprochable

jeudi 28 juillet 2016

L’Association des Éditeurs et Professionnels de la Presse en Ligne (APPEL) est plus que jamais déterminée à mettre de l’ordre dans son milieu où tout semble permis. C’est ainsi que pour lutter contre certaines dérives, le Président de l’APPEL, Ibrahima Lissa Faye, s’est décidé à réglementer la création d’un site d’information.

« Nous allons organiser du 10 au 13 Août prochain un atelier sur la labellisation et l’élaboration d’un cahier de charge pour tout promoteur de presse en ligne », a d’emblée déclaré Lissa Faye qui explique que la labellisation va surtout concerner le contenu. Parce que, note-t-il, « nous voulons un contenu de qualité pour une presse en ligne saine et irréprochable. » Mieux annonce-t-il, la mise en place d’un cahier de charge qui ne circonscrit pas mais réglemente la création d’une presse en ligne.

Constatant un foisonnement terrible de sites d’information du fait des conditions de création très facile, le Président de l’APPEL a mis en place un certain nombre de référentiels auxquels serait assujetti tout promoteur de presse en ligne.

« En tant qu’acteurs et association, nous avons une volonté de ferme de réguler et de mettre de l’ordre. Maintenant il appartient à l’Etat de prendre ses responsabilités », insiste-t-il, non sans souligner que les mécanismes vont concerner l’éditeur, le directeur de publication, les reporters, respecter la charge déontologique, un siège, etc...

Revenant sur la mise en place d’un nouveau code de presse, l’APPEL veut que sa contribution soit prise en compte lors des travaux prévus par le ministère de la Communication qui va convoquer une concertation sur le code de la presse qui sera définitivement validé.

(Source : Dakar Actu, 28 juillet 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)