twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Première édition de Naafyo’Tech Dakar

dimanche 13 mai 2012

C’est dans une salle assez feutrée de l’Hotel Terrou bi de Dakar que s’est tenue ce samedi 12 Mai 2012 la première édition de NAAFYO’TECH DAKAR, un show qui se veut d’une périodicité annuelle d’après ses initiateurs. Derrière cet événement, nous retrouvons deux jeunes sénégalais vivant et travaillant en France depuis plusieurs années. Il s’agit de Assane GOUMBELE, expert en solutions applicatives et sécurité informatique ainsi que Abdoulaye LY, spécialiste des technologies mobiles. Ces deux ingénieurs sont à l’initiative de la structure dénommée NAAFYO® qui a pour principal objectif d’apporter des solutions technologiques calibrées aux besoins et aux spécificités du marché africain. NAAFYO® serait déjà à l’origine deux applications Iphone dénommées « Senegal » et « Afrique », applications qui auraient fait l’objet de pas moins de 50 000 téléchargements dans le monde.

Pour en revenir à cette édition 2012 de NAAFYO’Tech, les deux experts nous ont présenté quatre technologies innovantes tant dans leur procédé que dans leur possible impact dans la vie de leurs futures utilisateurs. Commençons par « NAAFYO Tracking » qui est une technologie permettant la gestion et le suivi des demandes administratives telles que les demandes de passeport. A titre d’exemple, avec cette technologie, les étudiants sénégalais à l’étranger pourraient désormais éviter de faire des allers retours entre leur région d’habitation et la capitale où se trouve le consulat. « NAAFYO Tracking » leur permettra de recevoir, après dépôt de la demande, un code qui leur permettra de suivre l’évolution du traitement de leur dossier et dés disponibilité du document administratif, ils en seront informés par sms. Ce système est également adaptable au suivi des commandes de produits et services sur internet ainsi qu’au suivi des notes par les parents d’élèves. Ce système de traçage utilise des QR Code qui sont d’une certaine manière la nouvelle génération de codes barre.

La deuxième technologie présentée a été « NAAFYO Ticket » qui est un système de vente orienté recharge téléphonique. Il s’agit en fait d’une dématérialisation du système actuelle de recharge de crédit de communication utilisant les cartes physiques. Le vendeur au feu rouge ou dans sa box disposerait désormais d’un terminal NAAFYO® lui permettant d’éditer très rapidement un ticket où sera inscrit l’ensemble des informations présentent sur les cartes actuelles. Ce qui constitue, d’après nos deux intervenants, un gain de temps considérable, une diminution importante du risque d’erreur (notamment par rapport aux systèmes similaires à SEDDO ou IZI), mais aussi et surtout la fin de la gestion des stocks de cartes par les opérateurs, les grossistes et les semi grossistes. Ce système revêt un caractère Eco-friendly, ce que les intervenants n’ont pas manqué de souligner. L’arrivée de cette technologie pourrait très certainement faire bouger les lignes dans le marché de la distribution des cartes de recharges.

Autres technologies présentées lors de ce NAAFYO’TECH 2012, « NAAFYO Money » qui est un système de paiement électronique alliant téléphone mobile et carte d’identification muni d’un QR Code. Les intervenants disent être en négociation avec les opérateurs en place et affirment que leur système pourra se greffer très facilement à ceux déjà existants tels que « Orange Money » ou « Yobantel ». Il n’est pas aussi exclu qu’ils s’allient à d’autres opérateurs n’ayant pas encore un système de M-payment.

« NAAFYO Smart » a été la dernière solution présenté et elle a pour ambition de se mettre au service de l’humanitaire. Nos deux intervenants nous ont précisé qu’un partenariat avec l’UNICEF a permis à ce département des Nations Unis d’utiliser cette technologie pour requérir des dons à travers toute la France. Pour faire un don avec « NAAFYO Smart », il suffit juste d’être muni d’un smartphone et de scanner un QR Code placé par exemple sur une bouteille d’eau minérale. Cette opération soustrait quelques centimes d’euros à votre crédit de communication, somme qui sera directement transférer sur les comptes de l’UNICEF.

Tout au long de la présentation, les deux experts ont mis en exergue l’importance qu’ils portaient au volet sécurité des technologies présentées. D’après eux, la mise en place de plusieurs rideaux de sécurité rend leurs systèmes quasi inviolables. Pour des raisons qui sont également évidentes, il a été précisé que toutes les technologies issues des structures de NAAFYO® ont déjà fait l’objet d’un dépôt de brevet après des institutions en charge de la sauvegarde des droits de la propriété intellectuelle.

En guise de testimoniaux, il a été projeté deux vidéos montrant des clients de NAAFYO® en France qui sont vraisemblablement satisfaits de leur collaboration avec la structure dirigée par ces deux jeunes sénégalais.

(Source : ITMag, 13 mai 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)