twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Premier succès du projet UNESCO-Hewlett-Packard et du CNRS pour lutter contre la fuite des cerveaux en Afrique

mardi 16 septembre 2008

L’effort conjoint entre le projet UNESCO-Hewlett-Packard « Passer de la fuite des cerveaux à leur reconquête en Afrique » et l’Institut des grilles du CNRS vient de permettre l’installation d’une première grille de calcul à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), à Dakar au Sénégal, offrant ainsi aux chercheurs la possibilité d’une coopération internationale plus importante. A terme, ce projet devrait doter des universités de cinq pays d’Afrique de la technologie des grilles informatiques pour aider à juguler la migration des diplômés africains en leur apportant les outils nécessaires à leurs recherches. Les grilles informatiques sont des infrastructures matérielles et logicielles qui regroupent et intègrent des réseaux informatiques, des bases de données et des outils scientifiques de pointe situés en divers lieux afin de créer un environnement virtuel dans lequel les utilisateurs peuvent travailler en réseau. Interconnectés par Internet, ces ensembles de serveurs ou d’ordinateurs permettent de traiter ou de stocker des données et de multiplier la puissance et la rapidité des calculs.

Le nœud de grille de l’UCAD, mis en place par l’Institut des Grilles du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS, France), est le premier en Afrique subsaharienne de la grille de calcul créée par l’Union Européenne en 2004 (Enabling Grids for E-sciencE, EGEE) ayant pour but le développement d’une coopération à l’échelle mondiale et à destination de nombreuses applications scientifiques.

La mise en service de ce premier maillon est une étape significative dans la réduction de la fracture numérique Nord-Sud. Elle permettra d’accroître la coopération scientifique internationale de l’Afrique subsaharienne en général et plus particulièrement au Sénégal. Grâce à elle, les chercheurs de l’Université de Dakar disposent désormais de ressources informatiques considérables.

Ce résultat a été rendu possible grâce à une coopération entre, notamment, l’UCAD, le CNRS, qui a soutenu et apporté son expertise à l’établissement de ce nœud, la fondation française "Partager le savoir", qui a aidé à cerner la problématique des grilles en Afrique, l’ambassade de France au Sénégal, qui a financé la mission de l’Institut des grilles à Dakar, et enfin, le projet UNESCO/Hewlett-Packard qui a fourni matériel informatique de pointe, soutien financier et formation à la mise en place, la gestion et l’utilisation des grilles informatiques.

Internet et les grilles de calcul sont des outils privilégiés du développement de centres d’excellence émergents sur le continent africain et de leur intégration au niveau mondial. On sait combien désormais le développement économique est lié à la pénétration des technologies numériques.

Le projet destiné à l’Afrique fait suite au succès d’un projet similaire de Hewlett-Packard et de l’UNESCO pour l’Europe du sud-est, lancé en 2003. Trois ans après sa mise en route, celui-ci avait permis la création de sites Web, de bases de données et de nouveaux projets de recherche dans plusieurs universités de la région. Quatre universités avaient acquis une totale autonomie en ce qui concerne l’utilisation de la technologie des grilles, et le projet se poursuivait dans trois autres.

(Source : CNRS, 16 septembre 2008)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)