twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pourquoi l’application Viber a été bloquée au Sénégal

mardi 10 mars 2015

Après les blocages constatés la semaine dernière sur l’application Viber, nous avons mené une petite enquête au niveau de la SONATEL.

Selon une source proche de la SONATEL, il y a eu ce blocage parce que l’application Viber a un outil dénommé "Viber Out" qui peut, à chaque fois qu’on a du crédit, émettre des appels normaux via tous les opérateurs de téléphonie à des coûts moins chers.

Mieux, Viber Out permet une communication internationale beaucoup plus rapide, plus claire et bénéfique pour les consommateurs, mais entraîne un perte au niveau des opérateurs. Pour Skype, avec 23$ (10 000 CFA), le consommateur peut avoir plus de 2 heures d’appel normal sur les lignes fixes et autres appareils téléphoniques. C’est pareil avec Viber Out qui avec moins de 10 000 CFA, permet au consommateur dépasser des heures d’appel sans aucune autre taxe. Ni l’Autorité de Régulations des Télécommunications et des Postes (ARTP), ni la SONATEl ne peuvent taxer ces appels, car n’ayant pas accès aux canaux utilisés pour ces applications.

Selon notre interlocuteur, c’est la raison pour laquelle, l’opérateur tente tout pour arrêter cet outil qui commence à prendre une certaine ampleur qu’il ne saurait gérer. Des appels internationaux moins coûteux et entraînant des pertes importantes pour les opérateurs, seraient ainsi les principales raisons du dysfonctionnement enregistré.

Dès lors, le dysfonctionnement de l’application n’était donc pas dû à un problème de navigation Internet, mais plutôt à une perte enregistrée au niveau de la SONATEL, que l’opérateur tente d’enrober avec des explications scabreuses...

(Source : Dakar Acctu, 10 mars 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)