twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Plan national de la Géomatique : Une meilleure photographie du territoire

jeudi 18 octobre 2012

La journée nationale de la Géomatique a vécu ce mardi 16 octobre 2012 à Dakar. Présidée par le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, elle a été l’occasion de présenter de façon globale la situation Géomatique au Sénégal en vue de créer un consensus sur la mise en œuvre d’un Plan national.

La journée nationale de la Géomatique a été l’occasion pour les participants de présenter le Plan National de la Géomatique, document stratégique qui vise à « doter le Sénégal d’une infrastructure de données géographiques (IDG/S), levier pour le développement durable ». Le président du Groupe Interinstitutionnel de Concertation et de Coordination en Géomatique du Sénégal (GICC), par ailleurs Directeur de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE), Khassoum Wone a dans son mot de bienvenue, donné les grandes lignes de la Géomatique et de son application au Sénégal. La discipline est transversale et offre une « visibilité globale de la problématique de l’aménagement du territoire ». La Géomatique est appliquée par différents services dans la gestion des catastrophes naturelles, du foncier, et des terres agricoles. Elle joue un rôle crucial dans la veille environnementale, la formulation des stratégies et plans pour la gestion et la protection de l’environnement et a permis la mise en œuvre de différents projets, notamment la Surveillance des Ecosystèmes Pastoraux Sahéliens en 1985.

Pour le ministre de l’Ecologie et de la protection de la nature, Ali Haidar, l’utilisation des données géomatiques devrait permettre une lutte plus efficace contre le pillage et la dégradation des ressources naturelles, notamment par la localisation de bateaux industriels de pêche, la prévention du déplacement de masses de forêts et de la salinisation des terres. Le ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement trouve, lui, un intérêt particulier à la Géomatique notamment dans la lutte contre les inondations, le drainage des eaux usées et la montée du niveau de la mer. Le Sénégal dispose de bonnes ressources humaines en matière de Géomatique qui gagneraient à être massifiées et augmentées, selon le ministre de la Jeunesse, de l’emploi et de la formation professionnelle, Ali Koto Ndiaye. Il a ainsi appelé les bacheliers et étudiants à s’intéresser à la discipline dont des programmes de formations sont mises en place depuis 2011.

La mise en œuvre d’un Plan National de la Géomatique obéit à l’impératif de définir un cadre stratégique pour un développement économique et durable. Dans ce sens, des projets pilotes seront mis en œuvre avec le soutien financier du Projet d’appui canadien et de l’Etat du Sénégal. Ce sont la conception de la cartographie nationale des services sociaux de base, la mise en place d’un système d’information géographique pour la gestion des réseaux de télécommunication et le zonage des terres cultivables.

Ndèye Débo Scek

(Source : , 17 octobre 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)