twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Plaidoyer pour un meilleur accès des populations africaines aux services financiers

vendredi 12 décembre 2014

Le directeur général de Mastercard Africa, Faissal Khdiri, a plaidé, vendredi à Dakar, pour un meilleur accès des populations africaines aux institutions bancaires en Afrique, soulignant qu’il s’agit de leur ’’redonner de la dignité’’.

"Développons ensemble une société africaine beaucoup plus inclusive, une société africaine où tout le monde a accès à ces services financiers, et ensemble, on peut réussir", a-t-il dit au cours du 3ème Forum monétique interbancaire régional, sponsorisé par sa structure.

Selon lui, "la technologie maintenant peut permettre de les inclure dans les sociétés financièrement et permettre d’une certaine manière de leur redonner de la dignité".

Il a défendu la vision d’’’une Afrique débout, une Afrique qui n’est pas assistée’’. ’’Si le monde entier croit en l’Afrique, alors nous on devrait y croire encore plus en cette Afrique-là", a souligné M. Khdiri, affichant tout son afro-optimisme.

"Si toutes ces multinationales dans tous les continents investissent en Afrique et veulent récupérer les fruits de ces revenus, travaillons nous-mêmes ensemble, notamment dans le secteur bancaire, le secteur du système financier et de la monétique", a-t-il exhorté.

Il a prôné "une société qui inclut le citoyen africain au développement économique de son pays ou de sa région mais également qui participe au développement économique global.

’’Si on regarde à l’échelle internationale, à l’échelle mondiale c’est 2,5 milliards de personnes qui n’ont pas accès au service financier de base, parce qu’ils sont dit +péjorativement+ modestes ou pauvres", a-t-il fait observer.

Le directeur général du GIM-UEMOA (groupement interbancaire monétique de l’Union économique et monétaire ouest-africaine), Blaise Ahouantchede, a pour sa part assuré que "le GIM détient une plateforme solide, sécurisée, intégrée, ouverte’’. ’’[...] à partir de maintenant, vous pouvez imaginer l’ensemble des projets et programmes", a-t-il lancé.

"Le chantier que nous sommes en train de mener au niveau de la zone est un chantier important pour l’inclusion financière et la bancarisation", a-t-il ajouté.

Il a souligné que le forum a ’’enregistré 200 participants’’ et ’’permis de partager les innovations avec les administrations publiques, privées, les banques, les écoles, les universités pour que nous puissions relever le défi de l’inclusion financière de la bancarisation".

(Source : APS, 12 décembre 2014)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)