twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Persistance des manquements : le CNRA prône la mise en oeuvre de sanctions

mardi 24 février 2015

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) évoque la nécessité ’’de mettre en œuvre le dispositif de sanctions’’ face à ‘’la persistance de certains manquements’’ dans le secteur audiovisuel.

’’Il s’avère, au regard de la persistance de certains manquements, nécessaire de mettre en œuvre le dispositif de sanctions prévues par les textes afin de corriger les dérapages constatés’’, indique l’instance de régulation, dans un communiqué reçu à l’APS.

Le CNRA rappelle aux différents titulaires d’autorisation de diffusion de programmes de télévision que la production audiovisuelle ‘’obéit à un cadre légal et réglementaire, complété par les stipulations des cahiers de charges auxquels ils ont librement consenti’’.

L’instance de régulation souligne que les dérapages et comportements qui ‘’peuvent affecter les populations et porter atteinte à l’ordre public, à la sécurité, à la sérénité et à l’équilibre des populations sont inadmissibles et ne sauraient être tolérés’’.

Le CNRA a adressé lundi une mise en demeure à la chaine de télévision Sen TV pour ‘’l’enjoindre de cesser immédiatement’’ la diffusion de l’émission ‘’Kawtef’’.

Dans son communiqué, le CNRA souligne que le 21 février 2015, entre 21h 30 et 22h 30, Sen-Tv a diffusé une émission dénommée ‘’Kawteff’’’, une production dans laquelle ‘’des individus se présentent sur le plateau, devant un public, pour étaler des pans de leur vie privée faits de trahison, de chantage, d’adultère et de vices, aux antipodes des valeurs fondatrices de notre société’’.

L’organe de régulation dit avoir privilégié, depuis son installation, ’’l’approche pédagogique et la refondation de la doctrine de la régulation dans un souci d’associer les acteurs dans une démarche participative de responsabilité’’.

Le CNRA appelle les éditeurs audiovisuels à ‘’veiller aux contenus et à la tonalité des offres contenues dans leurs grilles de programmes, afin de préserver la sensibilité de tous les publics, particulièrement le public jeune’’.

Il souligne que les valeurs fondatrices de notre société, ‘’qui constituent le ciment de notre commun vouloir de vie commune, ne peuvent ni ne doivent, en aucun cas, être sacrifiés sur l’autel d’un populisme racoleur qui flatte les bas instincts et met en exergue des pratiques déviantes, transgressives pouvant affecter le corps social, au nom du diktat de l’audimat’’.

Le CNRA assure qu’il ‘’veillera scrupuleusement à la conformité des programmes aux standards prévus par le cadre légal, réglementaire et conventionnel prévu en la matière’’.

(Source : APS, 24 février 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)