twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pca du bureau de droit d’auteur : Aziz Dieng avoue l’illégalité du Bsda

lundi 7 septembre 2009

Abdoul Aziz Dieng, Pca du Bsda moribond, est allé à Canossa, dans la livraison de samedi du journal Le Matin. A nos confrères, le Pca du Bureau sénégalais de droit d’auteur annonce qu’avec la nouvelle loi de janvier 2008 qui signe la mort du Bsda, la future société qui sera créée, aura un statut de société civile. Alors, de quel titre se prévalent actuellement Aziz Dieng et Mme Siby ? Mieux, Aziz Dieng se contredit en affirmant sans perdre son sérieux que la priorité du Bsda, c’est l’application de la nouvelle loi avec les réformes organiques de cette institution. Et pourquoi semblait-il alors faire jusque-là de la fermeture du groupe Wal Fadjri une priorité du Bsda ?

Il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre.... Mais peut-être que le Pca du Bsda, sa directrice et tous ceux qui les soutiennent dans ce combat aveugle et insensé contre le groupe Wal Fadjri finiront-ils par entendre raison. En tout cas, Aziz Dieng semble avoir pris conscience de tous les défauts et autres anomalies sur la situation d’illégalité du Bsda que nous révélons depuis quatre éditions. En effet, interrogé ce week-end par nos confrères du quotidien Le Matin, le Pca de ce qui reste encore de cette société qui s’appelait Bsda, annonce qu’avec la nouvelle loi (celle de janvier 2008 qui signe la fin de mission de ce bureau de droit d’auteur, Ndlr) ’le statut juridique du Bsda va changer. Jusqu’ici, c’était un organisme public à caractère professionnel. Avec la nouvelle loi, le Bsda aura un statut de société civile’. Cela, explique-t-il, ‘pour faire du Bsda une structure moderne capable de porter cette nouvelle loi’.

Selon encore Aziz Dieng dans cette interview qu’il a accordée au journal Le Matin, la ‘priorité la plus urgente (sic)’ pour le Bureau sénégalais de droit d’auteur, c’est ‘l’application de la nouvelle loi avec la réforme organique du Bsda’. Donc depuis samedi, la ‘priorité la plus urgente’, pour reprendre les mots de Aziz Dieng, n’est plus de harceler Wal Fadjri, en brandissant l’étendard d’une morale douteuse.

Il donne ainsi raison au groupe Walf et en particulier au quotidien Wal Fadjri, sur l’absence de légalité actuelle du Bsda. Deux scandales pourront ainsi cesser. D’abord le scandale de l’illégalité formelle, quant à l’absence de légalité du statut même du Bsda actuel. Ensuite, le scandale de fond, celui-là puisque cette institution moribonde a été sévèrement épinglée par la Cour des comptes dans son rapport 2005. ‘Le Bsda qui ne bénéficie d’aucune subvention de l’Etat vit sur le dos des auteurs. Il ponctionne, pour son ‘fonctionnement’, 35 % des redevances qu’il récolte au nom des auteurs’, renseigne notre source. En plus, ajoute-t-elle, ‘1/12e de l’argent récolté annuellement sert à payer des primes de rendement aux agents du Bsda sans aval du Conseil d’administration, ni obtention de résultats positifs’, déplore la Cour des comptes. Après cela, le reste de l’argent perçu peut alors être partagé... entre les trois mille six cent cinquante et un membres que ‘gère’ le Bsda, dont 84 % évoluent dans la ‘section musicale’, 4 % dans le segment ‘art dramatique’ et 12 % dans la ‘section radiophonique’. ‘C’est également sur le Fonds social destiné aux auteurs nécessiteux que le Bsda a ponctionné l’argent qui a servi à l’acquisition du siège du Bsda, rue du Docteur Thèze’, s’étonne la Cour des comptes.

Georges Nesta Diop

(Source : Wal Fadjri, 7 septembre 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)