twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Passer de la parole aux actes pour faire du Sénégal un vaste chantier numérique

vendredi 28 février 2003

Le rôle de coordinateur du volet TIC du NEPAD assigné au Sénégal vient de prendre un relief tout particulier avec l’initiative lancée par le Président Wade à Genève lors de la Prepcom2 du Sommet Mondial sur la Société de l’Information. Ce dernier a en effet proposé l’adoption d’une charte de la solidarité numérique qui fédérerait les efforts du secteur privé, de la société civile et des pouvoirs publics pour collecter, au plan mondial, des contributions volontaires destinées à alimenter un fonds ayant pour objectif de favoriser l’inclusion des pays et groupes sociaux les plus démunis dans la Société de l’information en gestation. Cette même idée, présentée au sommet des non-alignés à Kuala Lumpur, a reçu un soutien appuyé des délégués des pays présents qui l’ont expressément fait figurer dans la déclaration finale. A quelques mois du Sommet Mondial sur la Société de l’Information, une course contre la montre est donc engagée pour affiner la proposition, lui donner consistance et convaincre les Etats de la soutenir. Les premiers à rallier à cette cause sont les membres du G8 qui, à travers la Dot Force, ont déjà fait de la lutte contre la fracture numérique une priorité pour la lutte contre la pauvreté. Cependant, il faudra aussi convaincre le secteur privé international et les différentes sensibilités de la société civile à participer à cette vraie croisade contre le mal que pourrait constituer l’exclusion d’une partie importante de l’Humanité par rapport à l’utilisation et à l’appropriation des technologies de l’ "information et de la communication. Cette mission d’évangélisation qui devra viser en tout premier lieu à rassurer sur la transparence des mécanismes de gestion des ressources collectées doit trouver des relais multiformes partout où la question du fossé numérique est en débat. Ici même, au Sénégal, une coalition pour la solidarité numérique devrait rassembler au plus tôt les associations de la société civile qui s’activent dans la promotion des technologies de l’information et de la communication, les acteurs économiques impliqués dans les secteurs considérés et les décideurs politiques chargés des orientations stratégiques en la matière. D’ailleurs, comme pour conforter la tendance, voilà que le programme intitulé Digital Freedom Initiative (DFI) et initié par le gouvernement américain pour favoriser l’émergence d’un secteur d’activité économique dans le domaine des TIC a choisi le Sénégal comme pays pilote avant d’être étendu à une vingtaine d’autres pays africains. Tout cela donne de la perspective aux défis à relever pour faire du Sénégal un vaste chantier d’expérimentation et de mise en œuvre de projets novateurs, aptes à assurer une entrée maîtrisée dans la Société de l’Information à condition que la volonté politique ne faiblisse pas et qu’elle soit rapidement matérialisée par des actes concrets.

Amadou Top
Président d’OSIRIS

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)