twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Passage de l’analogique au numérique : Les réparateurs de postes téléviseurs « forcent » le passage

lundi 30 mars 2015

Le métier de réparateur télé est depuis bien longtemps un travail qui fait le bonheur de ceux qui s’y adonnent. Avec l’avènement du numérique, ce secteur continuera à offrir les mêmes services pour le bonheur des clients au revenus souvent modestes.

Tous les réparateurs de télé rencontrés affirment sans exception que « le numérique n’a rien à voir avec la réparation du poste de télé ». Ils nous certifient que leur travail n’est aucunement menacé et ne va certainement pas disparaitre, car il consiste à réparer le matériel qui est tombé en panne et ce matériel n’est pas numérique : « C’est une question de signal d’émetteur à récepteur, nous sommes entrés dans l’ère du numérique depuis longtemps sans en être totalement conscient. C’est juste une question de branchement et les décodeurs règlent ce problème. D’ailleurs, tous les écrans plats ne sont pas numériques, mais c’est tous les postes de télé qui sont équipés de TNT (télévision numérique terrestre), un dispositif qui leur vaut cette appellation de télé numérique. Par contre les antennes à sonnette vont disparaitre car, ils n’auront plus d’utilité ce qui est loin d’être le cas des paraboles », explique l’un d’entre eux.

Ils disent donc n’avoir pas besoin de s’équiper d’avantage pour être au diapason, seulement que le numérique est beaucoup plus bénéfique que l’analogique : « nous aurons beaucoup plus de chaînes de télé avec des images claires partout sans interférences, ce qui n’est pas le cas de l’analogique qui aujourd’hui est saturée »

Dans la foulée, ils confient qu’ils ne s’inquiètent guère par rapport au service après-vente, il est vrai que la main d’œuvre est gratuite chez eux mais, il arrive très souvent que les distributeurs eux-mêmes n’arrivent pas réparer le matériel en question qui, en fin de compte, atterrit toujours chez eux. Nous avons constaté beaucoup d’écrans plats en réparation.

Ndèye Marie Diallo Djigo

(Source : Sud Quotidien, 30 mars 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)