twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Passage à la télévision numérique terrestre (TNT) : L’Etat accusé de jouer le jeu d’Excaf

samedi 26 juillet 2014

Les prérogatives données à Excaf Télécom, un des principaux opérateurs d’offre de télévision à péage et éditeur de chaînes au Sénégal, pour la diffusion en clair des chaînes publiques et privées et pour la gestion des multiples cryptés et payant, font grincer les dents. Elles risquent selon des sources proches du processus du de basculement, de fausser l’équilibre du paysage audiovisuel sénégalais.

On ne peut pas être joueur et arbitre. Tel est le cri de cœur de certains opérateurs de télévision au Sénégal. Lesquels s’insurgent contre les prérogatives octroyées à la société Excaf Télécom dans la mise en place de la Télévision Numérique Terrestre (Tnt) pour la diffusion en clair des chaînes publiques et privées pour la gestion des multiplex cryptés et payants. En effet, pour des sources proches du processus de passation de l’analogique au numérique, ce choix serait encore plus risqué pour l’équilibre du paysage audiovisuel sénégalais s’il se confirmait qu’Excaf Télécom était, en plus du projet public et privé de la Tnt e clair, en charge du volet payant de la Tnt. Selon elles, en qualité d’opérateur d’offres payantes en Mmds, cette position la placerait « dans une situation de conflit d’intérêt et dans une situation concurrentielle avantageuse ». Car, elle l’un des principaux opérateurs d’offre de télévision à péage et d’éditeur de chaînes au Sénégal. Ainsi, ses concurrents actuels et futurs seraient contraints, pour opérer en Tnt payante, de passer par des multiplex en un système de cryptage placés sous le contrôle de leur concurrent. Leur base d’abonnés et leur clientèle seraient donc, en pratique, sous le contrôle d’Excaf Télécom, craignent nos sources. Ainsi d’après elles, contraindre la concurrence à utiliser le système de cryptage d’Excaf Télécom empêcherait tout investisseur disposait de sa propre technologie d’être en mesure de proposer une Tnt au Sénégal. Pis, elle pourrait avoir accès au réseau clientèle de ses concurrents. Cela fausse les règles de la concurrence. « On ne peut pas confier son réseau clientèle à un concurrent. La régulation est du ressort de l’Etat. Un des acteurs ne peut pas être le régulateur. Cette décision, si elle se confirmait, placerait Excaf Télécom, en position de quasi-monopole sur la distribution du paysage audiovisuel au Sénégal », dénonce une source.

Joint par Wal Fadjri, Amadou Top, Directeur exécutif du Comité national de pilotage de la transition de l’audiovisuel analogique au numérique (Contan), soutient que « beaucoup de chose sur tout ce qui se dit ne sont pas vrai ». Refusant de s’exprimer davantage sur la question, il donne rendez-vous la semaine prochaine, dans le cadre d’une conférence de presse, pour s’épancher sur la question. Quant au patron du groupe Excaf Télécom, Sidy Diagne que nous avons également joint par téléphone à plusieurs reprises, il a toujours promis de nous revenir, en vain.

Seyni Diop

(Source : Wal Fadjri, 26 juillet 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)