twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« Panos nous a tiré de la préhistoire » Remise de matériel informatique à cinq radios communautaires

vendredi 3 octobre 2008

L’Institut Panos Afrique de l’ouest (Ipao) vient de sortir de la « préhistoire » cinq radios communautaires. En effet, il a remis à ces radios disséminées à travers le territoire Sénégalais du matériel informatique pour la production d’émissions et de débats dans le souci de « consolider et d’élargir la communication citoyenne pour une gouvernance démocratique au Sénégal ».

Les radios communautaires Jokkoo Fm de Rufisque (28km), Tewdu Fm de Kolda (670km), Pété Fm de Saint louis (264km), Yiriwaa Fm de Tanaff à Sédhiou (342km) et Jappoo Fm des Parcelles assainies (banlieue de Dakar) ont reçu chacune un ordinateur Pentium Centrino avec 160 Go de DD avec lecteur graveur CD/DVD RW avec Licence Windows Vista et Office 2007, un disque dur externe de 500 Go pour les sauvegardes et l’archivage, un onduleur de 1500 VA, deux enregistreurs minidiscs numériques avec carte mémoire, un licence antivirus AVG et un logiciel de traitement de son Adobe Audition 3.0.

« La remise de ce matériel intervient suite à un diagnostic approfondi de la situation des radios communautaires qui travaillent toutes dans des conditions très difficiles », a indiqué le coordonnateur du projet, Libasse Hann. Il a précisé que « dans le cadre d’activités précédentes, l’Ipao a eu à former les journalistes choisis par ces radios à l’animation de débats, puis les techniciens aux techniques de production et diffusion numériques ».

La plupart des radios communautaires du Sénégal travaillent encore avec le système analogique avec les enregistreurs du genre walkman. « Souvent, il leur arrive d’aller en reportage, de faire de la captation sonore et de se retrouver au studio avec du son inutilisable », a souligné Libasse Hann. Et d’ajouter : « Quelquefois, également le montage des éléments sonores provenant de sources diverses pose problèmes pour des techniciens, qui le plus souvent, sont formés sur le tas ». Selon lui, « ce matériel qui est utilisé pour l’enregistrement des débats radio sur la bonne gouvernance avec une forte implication des acteurs non étatiques va certainement contribuer au relèvement du plateau technique des radios partenaires et aider les radios partenaires à améliorer la qualité de leurs productions ».

Le coordonnateur du projet à l’Ipao a tenu à faire comprendre que « le fait de former, au préalable, en techniques audionumériques, les techniciens qui vont utiliser ce type de matériel, constitue un gage pour sécuriser les investissements ».

Les bénéficiaires de ce matériel ont, par ailleurs remercié l’Institut Panos qui les a « tirés de la préhistoire », comme l’a fait savoir Malando Koutoudio de la radio Yiriwaa Fm de Tanaff à Sédhiou. « Jusqu’à présent, on utilise les enregistreurs à cassettes avec tout le budget qui va avec (piles, cassettes) sans pouvoir garantir un son de qualité. Avec le matériel qui vient de nous être remis, nous n’aurons plus besoin de piles ou cassettes ou de connaissances approfondies », a témoigné le récipiendaire. Il a, aussi ajouté qu’il suffira de prendre la carte mémoire et de la mettre dans l’ordinateur pour récupérer le son. « Panos est en train de nous tirer de la préhistoire et c’est fabuleux.

On ne trouve pas les mots pour remercier Panos et le Projet de Bonne gouvernance de l’Union Européenne », a-t-il indiqué. Ces avis de Malando Koutoudio sont largement partagés par Cheikh Tidiane Seck de Jokkoo Fm de Rufisque. Ce dernier a avancé « étant militant des droits humains et compte tenu de l’importance du projet j’ai choisi désormais de pérenniser mon émission sur les questions de bonne gouvernance. Ce matériel nous en avions grandement besoin, pour réaliser des productions de qualité ».

Ce matériel a été offert à ces radios communautaires dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui au Programme National de Bonne Gouvernance (PAPNBG), financé par l’Union Européenne et le Gouvernement du Sénégal, l’Institut Panos Afrique de l’Ouest (IPAO). Il était, également, prévu dans le cadre de ce projet, de promouvoir une série de débats radiophoniques sur les questions de gouvernance avec une forte implication de la société civile à tous les niveaux pour marquer sa présence dans le débat public sur ces questions.

Ibrahima Lissa Faye

(Source : Sud Quotidien, 3 octobre 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)