twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Paiements en ligne, conflit entre les deux syndicats : Les Impôts et domaines déjouent la grève de soutien à Sonko

vendredi 2 septembre 2016

La Direction générale des Impôts et domaines (Dgid) recouvrera sans difficulté ses 20 milliards de FCfa, le 15 septembre prochain, avec les paiements en ligne proposés à ses plus grands pourvoyeurs de fisc. Une stratégie qui paralyse déjà la grève annoncée par des syndicalistes pour soutenir Ousmane Sonko qui vient d’être radié, sans oublier le désaccord entre les deux syndicats de la Direction générale des Impôts et domaines (Dgid).

La grève de soutien que des inspecteurs des Impôts et domaines comptent mener le 15 septembre prochain pour dire « Non » à la radiation d’un des leurs (Ousmane Sonko) est partie pour être un échec total. D’abord, les deux syndicats de la Direction générale des Impôts et domaines (Dgid), à savoir le Syndicat autonome des Impôts et domaines (Said) et le Syndicat des travailleurs de l’Administration fiscale (Staf), ne parlent pas le même langage à cause de problèmes liés aux fonds communs. Un désaccord qui s’est manifesté publiquement, lors de leur dernière assemblée générale relative à l’affaire Sonko : sur les 1 400 agents, seuls 96 ont répondu présents, d’après le procès-verbal. Ensuite, la Dgid a pris les devants pour assurer le recouvrement des taxes le 15 septembre prochain. Une journée stratégique choisie par les syndicalistes pour trouer les caisses de l’Etat. Car à cette date, la Dgid peut recouvrer environ 20 milliards de FCfa. « Le choix de cette date par les syndicalistes n’est pas fortuit. Parce que la Dgid recouvre d’importantes sommes. Mais, ils ne peuvent pas paralyser le recouvrement. Même si les gens ne viennent pas payer le 15 septembre, ils viendront le 16. Il s’y ajoute que les plus gros pourvoyeurs : à savoir les Banques, les entreprises… payent en ligne. Donc, il n’y a aucune possibilité que cette grève impacte le fonctionnement normal de la Dgid », confient des sources du ministère des Finances. Et de poursuivre : « Il n’est pas question que des activités politiques empêchent le fonctionnement normal de l’Administration. » Ces mêmes sources de regretter l’issue de la procédure contre un des leurs. « Nous ne souhaitons pas à notre collègue ce qui lui est arrivé, mais l’Administration a ses règles de fonctionnement. Et, à notre niveau, le problème n’est pas de savoir si ce que Ousmane Sonko a dit est vrai ou non, le problème est qu’il ne devait pas en parler. Il y a un Code déontologique des impôts. » Toutefois, au niveau de la Direction générale des Impôts et domaines (Dgid), des sources renseignent que des réunions restreintes se tiendront dans les jours à venir pour que les particuliers et autres qui viendront payer le 15 septembre le fassent avec le confort des jours ouvrables.

Mamadou Seck

(Source : L’Observateur, 2 septembre 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)