twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouverture de la 5ème conférence annuelle des technologies émergentes

jeudi 12 avril 2012

La 5ème Conférence annuelle des technologies émergentes au sein des Petites et moyennes entreprises (PME) a été ouverte jeudi à Dakar, dans le but de présenter aux responsables des systèmes d’information des entreprises les dernières tendances technologiques mondiales et régionales.

Organisée à l’initiative de IDC Afrique du Nord et Afrique Francophone, la rencontre est présentée comme "une tribune d’échanges pour apporter la lumière sur les tendances technologiques mondiales et régionales, sur les défis et les obstacles que les directeurs des systèmes d’information des PME rencontrent pour optimiser leur compétitivité".

Pour la directrice générale de IDC, Ouafa Kathir, il s’agit via cette rencontre de "partager quelques bonnes pratiques sur les solutions innovantes afin d’aider les entreprises sénégalaises à mieux utiliser les technologies émergentes et mesurer les impacts, les limites de chaque technologie qu’ils peuvent adopter."

"Il faut des technologies adaptées à leur environnement professionnel à leur budget et à leurs contraintes organisationnelles", a-t-elle dit dans sa présentation faite à l’ouverture de la rencontre.

Pour Mme Kathir, le Sénégal constitue aujourd’hui un "paradis d’investissements pour les étrangers du fait que le pays dispose de ressources humaines compétentes et de technologies adaptées pour accompagner ces investisseurs".

Toutefois les PME qui doivent accompagner ces investisseurs étrangers par l’offre de services ont besoin de "comprendre leurs défis technologiques pour pouvoir les aider à être plus compétitives".

Des solutions technologiques vont ainsi être partagées avec les PME du fait qu’il n’y a pas un appui technique et un appui conseil auprès des fournisseurs internationaux, sans compter les limites budgétaires des PME, a relevé la directrice de IDC. Elle a estimé qu’il est nécessaire d’aider les PME "à acheter des solutions technologiques plus innovantes et à moindre coût".

La Directrice de l’Agence de développement et d’encadrement des Petites et moyennes entreprises (ADEPME) a salué l’initiative consistant à organiser à Dakar cette étape de la caravane africaine de la Conférence annuelle de IDC pour échanger sur l’impact des technologies émergentes dans les PME.

"La présence massive des dirigeants de PME à cette rencontre atteste de l’intérêt qu’ils accordent aux technologies émergentes pour résoudre des problèmes de gestion, maîetriser leurs coûts et être plus compétitifs sur le marché", a dit Marie Thérèse Diédhiou.

En effet, a-t-elle ajouté, le développement exponentiel du numérique et des technologies associées à Internet offrent aux entreprises la possibilité de développer les capacités de leur système d’information tant au niveau de la collecte, du traitement, du stockage de la diffusion, que de l’échange d’information.

"Il est donc indéniable qu’une entreprise qui maîetrise son environnement grâce à l’apport des TICS réalise des gains de compétitivité importants, gage de succès sur le marché et de pérennité", selon la directrice générale de l’ADEPME.

Le partenariat avec IDC Afrique du Nord et Afrique Francophone a été établi à travers la tenue de cette conférence pou "faire prendre conscience aux PME des avantages compétitifs qu’offrent les TICS et de promouvoir auprès d’elles leur utilisation".

IDC est un "leader mondial" dans la recherche et le conseil sur le marché des TICS, un "acteur incontournable pour bien appréhender les tendances technologiques mondiales et régionales" avec les nouveaux concepts qui caractérisent l’environnement des technologies émergentes au sein des PME, selon un dossier de presse.

(Source : APs, 12 avril 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)