twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouganda : Le régulateur télécoms ordonne une nouvelle opération d’identification des abonnés

mercredi 3 avril 2019

En Ouganda, la Commission des communications, l’organe en charge de la régulation des télécommunications dans le pays, met à nouveau en garde les opérateurs sur l’obligation d’identification des abonnés. A cet effet, elle a ordonné aux opérateurs télécoms ainsi qu’à toutes les entreprises qui exercent dans le secteur de vérifier l’identité de leurs abonnés détenteurs de plusieurs cartes SIM téléphoniques. Il s’agira précisément de s’assurer de la conformité des numéros d’identifications nationaux avec l’identité des personnes déclarées.

En effet, le régulateur affirme qu’actuellement dans le pays, il s’est rendu compte que plusieurs abonnés s’étaient faits enregistrés avec le numéro d’identification national de leurs parents, amis ou autres. Une réalité qui empêche aux autorités de pouvoir identifier réellement les propriétaires de lignes téléphonique en cas de nécessité.

« C’est un exercice d’évaluation que les sociétés de télécommunications sont tenus de réaliser régulièrement. C’est une obligation. Ces messages ne sont envoyés qu’aux personnes dont les noms comportent plusieurs numéros. Les entreprises de télécommunication veillent à ce que le nom de chacun corresponde aux numéros d’identification nationaux, pour une sécurité renforcée. Les personnes résidant à l’étranger sont prises en charge, car plusieurs dispositions sont en place pour effectuer la vérification, où qu’elles se trouvent. De plus, le processus ne sera pas aussi complexe que celui de l’enregistrement, mais il s’agit d’un processus très simple que ne devrait pas s’inquiéter », explique Julianne Mweheire, directrice de la Commission chargée des Affaires industrielles et du Contenu.

Pour les autorités ougandaises, l’application de cette disposition relève d’une question de sécurité nationale. De ce fait, la menace des sanctions est agitée au cas où ces entreprises ne se conformeraient pas.

Jephté Tchémédié

(Source : Digital Business Africa, 3 avril 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)