twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Orangewoma, un service pour nous couvrir de honte

lundi 4 mai 2015

Dans sa quête de satisfaction de ses millions de clients sénégalais, Orange Mobile a lancé dernièrement un service qui résout des problèmes autant qu’il créé des problèmes, parce que laissant très souvent une mauvaise impression. Il s’agit d’Orangewoma qui charrie moult commentaires.

Nous avons été nombreux ces jours-ci à recevoir ou être considéré comme des émetteurs de la notification « Merci de me rappeler svp, Orange Woma ». Automatiquement, nous avons pensé rappeler le numéro signataire de ce message, ou on reçoit un appel.

Jusqu’ici, le besoin de se faire rappeler par un correspondant sur le réseau Orange Mobile était une sollicitation, d’urgence notamment. Et, un processus bien connu permet de le faire, c’est-à-dire le dièse 120 dièse 2 suivi du numéro destinataire.

Aujourd’hui, Orange Mobile semble nous imposer ce service. Lequel se déclenche à chaque fois qu’on peine à joindre un correspondant. Qu’importe la raison ! Dans un passé récent, on recevait un « avis de joignabilité » dans le cas de l’indisponibilité auparavant constatée de l’interlocuteur recherché.

Ce niveau service règle, il faut en convenir, un problème. Capable de rédiger un message ou pas, on peut désormais se faire rappeler par une personne à qui on souhaite parler. Il n’apporte cependant pas que des solutions. Ce service est susceptible de faire passer tout le monde pour envoyeur de « merci de me rappeler ». Un message qui ne laisse pas toujours une bonne perception. Etant entendu qu’il est le plus souvent considéré comme une adresse d’une personne disposant de moins de crédit à vers une autre…plus nantie.

Imaginez recevoir un « merci de me rappeler » de la part d’une haute autorité parce qu’elle a eu des problèmes pour vous joindre et que le service Orangewoma s’est déclenché. Une expérience que j’ai déjà vécue, avec un message en provenance…d’un ministre de l’actuel gouvernement. Ou encore une jeune fille de la part de son amoureux. C’est tout un mythe qui peut s’écrouler. Et la honte au bout du compte. Ce qui est déjà le cas d’ailleurs. Les clients du réseau Orange Mobile étant nombreux ces depuis quelques semaines à pester contre « ce nouveau service qui porte atteinte à leur personnalité ».

Autant dire, une orange amère à la consommation.

Souleymane Thiam

(Source : Le Blog de Souleymane Thiam, 4 mai 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)