twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Orange et Tigo pris en flagrant délit de dissimulations de sites radioélectrique non déclarés

jeudi 14 juillet 2016

Les deux opérateurs de téléphonies au Sénégal ont été pris en flagrant délit de dissimulations de sites non déclarés. Concernant le troisième opérateur à savoir Expresso le contrôle est en cours, selon l’ARTP. Ce contrôle vise les sites de radioélectrique, alors que les cahiers des charges exigent l’accord de l’ARTP avant la mise en service de toute nouvelle station radioélectrique.

En effet, de l’avis du Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes, c’est suite à un contrôle de ses services qu’ils ont découvert que les deux opérateurs à savoir que Orange et Tigo n’ont pas déclarés à l’autorité sénégalaise de régulation des télécommunications les sites pour une nouvelle mise en service de radioélectrique, ce qui est contraire aux dispositions du cahiers des charges.

A en croire Abdou Karim Sall « les cahiers des charges précisent que tout Concessionnaire demande l’accord de l’ARTP préalablement à la mise en service de toute station radioélectrique, ce que les opérateurs n’ont pas respecté ».

Ainsi après un contrôle strict par ses services dans toutes les régions du pays, l’ARTP a prononcé des sanctions graduées comme suit : pour Orange, l’autorité a pris une sanction de 8,9 milliards de nos francs représentants les liaisons non facturées par ce que non déclarées à l’ARTP.

Concernant l’opérateur Tigo, le montant de la déférence est estimée à 6,6 milliards de FCFA et que ce dernier a commencé à s’acquitter de sa sanction pécuniaire tout le contraire de de Orange.

S’agissant de l’opérateur Expresso, le directeur de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes de rassurer que les contrôles sont en cours et seront terminés avant la fin du mois d’Aout.

Abdou Karim Sall a fait face à la presse aujourd’hui pour revenir sur les différents manquements commis par les opérateurs de téléphonie.

(Source : Pressafrik, 14 juillet 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)