twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Orange, PCCW Global et PEACE s’associent pour un nouveau câble sous-marin qui connectera l’Europe à l’Asie, via l’Afrique de l’Est, d’ici à 2021

mardi 17 septembre 2019

A l’occasion du salon international Submarine Networks World qui se tient actuellement à Singapour, Orange, PCCW Global et PEACE ont officiellement scellé leur accord pour déployer le nouveau câble sous-marin- PEACE Med. Le projet d’accord avait été annoncé lors de l’événement Capacity Europe en novembre 2018, et se concrétise aujourd’hui par cette signature. Cet accord marque l’arrivée du premier câble sous-marin chinois sur le territoire français.

PEACE, pour « Pakistan and East Africa Connecting Europe », est un système de câble sous-marin ouvert et neutre financé par HENGTONG Optic-electric (HKT), fournisseur mondial de services de réseaux d’énergie et d’information. D’une longueur de 12 000 kilomètres, PEACE reliera en 2021, la France au Pakistan, à travers un unique point d’atterrissage dans la ville de Marseille, en passant par la route Europe-Asie, et la ville de Mombasa au Kenya, via un tracé court vers l’Océan Indien. Ceci permettra d’avoir un temps de latence optimum. Il s’étendra par la suite jusqu’en Afrique du Sud, sur une longueur totale de 15 000 km. Par cet accord, Orange, premier opérateur de télécommunication en France, fournira et opérera la station d’atterrissage du câble à Marseille, pour le relier à un des data centers majeurs de cette ville, et en faire ainsi une porte d’entrée vers le réseau européen ; voire même jusqu’aux Amériques grâce aux accès au réseau transatlantique accessible depuis la France. Orange est l’unique opérateur français dans le domaine à posséder des infrastructures existantes et à avoir l’expertise technique pour l’atterrissement d’un tel câble sur le sol français. Orange est investisseur majoritaire dans plus de 40 câbles sous-marins à ce jour et continue d’investir dans divers projets pour proposer une connectivité haute qualité et enrichie à travers le monde.

Par ailleurs, Orange acquiert 500Gbps de capacité sur le câble entre Marseille et le Kenya, afin de soutenir sur plusieurs années la croissance de son trafic dans l’Océan Indien. L’objectif est également de trouver des routes alternatives, et de réduire sa dépendance au câble EASSy qui relie Djibouti à l’Afrique du Sud.

Jérôme Barré, CEO d’Orange Wholesale et Réseaux Internationaux, indique : « Pour Orange, PEACE se révèle être un investissement majeur puisqu’il apportera une diversité de route, une meilleure sécurisation de la connectivité et une garantie d’accompagner la montée en débit sur tous les territoires de la zone Océan Indien, et en particulier ceux de la Réunion et Mayotte. »

« Notre collaboration avec Orange est une étape essentielle de la mise en œuvre de PEACE et nous savons que les capacités et l’expérience de ses équipes en France gar antiront la réussite et le respect des délais de la livraison de la partie européenne du projet. Orange possède une vaste expérience en matière de développement d’infrastructures de câbles sous-marins. Nous sommes donc convaincus qu’Orange fournira non seulement l’infrastructure de câbles sous-marins nécessaire, mais qu’elle tirera également parti de sa position de premier utilisateur majeur du câble PEACE pour raccorder un trafic important et croissant depuis l’Afrique vers l’Europe. » a déclaré Marc Halbfinger, PDG de PCCW Global.

« Le projet PEACE progresse à un rythme soutenu et 60 % des équipements sont fabriqués. Le système sera fonctionnel dans les délais prévus. Nous sommes convaincus que PEACE fournira une capacité à faible coût pour les régions à forte croissance et améliorera la diversité du routage en Asie, en Afrique et en Europe. » a précisé M. Wu Qianjun, Vice-président de Hengtong et PDG de PEACE.

(Source : Orange, 17 septembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)