twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Octroi de la 4G : Macky se connecte sur la transparence

vendredi 12 juin 2015

La main sur le cœur, le président de la République a juré hier devant les responsables de la Sonatel que le processus d’octroi de la licence 4 G se fera dans la « transparence ». Mais Macky Sall signale que l’Etat ne compte pas brader l’exploitation de cette technologie de pointe. « Lorsqu’il faut parler d’affaires, il faut parler d’affaires », dixit le chef de l’Etat.

L’arrêt de sa phase test le 31 mars dernier avait provoqué des divergences entre les cadres de la Sonatel et le ministre des Télécom­munications, Yaya Abdoul Kane. Les premiers n’avaient pas hésité de qualifier de « nébuleuse » l’organisation du processus d’octroi de la licence 4 G par la tutelle. Hier, lors de la cérémonie d’inauguration du nouveau siège de la Sonatel sis à Cité Keur Gorgui, le président de la République, Macky Sall, a déclaré que l’Etat n’était pas dans une logique de combattre la Société nationale des télécommunications. « En tant que partenaires, il faut que nous parlions de la 4 G dans le cadre de notre partenariat Etat-Sonatel ainsi que Etat et autres opérateurs qui évoluent sur le marché national. Je voudrais vous rassurer que l’Etat est un partenaire qui est d’abord actionnaire dans la Sonatel. Donc, on veut la développer afin de la renforcer. Et on continuera à le faire », précise d’emblée le chef de l’Etat devant les responsables de la boîte et de personnalités politiques.

Cependant, Macky Sall ne compte pas brader la 4 G. Il prévient les responsables de la Sonatel : « Lorsqu’il faut parler d’affaires, il faut parler d’affaires. » A l’en croire, le processus d’octroi de cette technologie de pointe va s’effectuer dans un « esprit de trans­pa­rence dans l’intérêt de nos entreprises et de l’Etat du Séné­gal ». En ce sens, Macky Sall veut plus de rapidité. Ainsi, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a été instruite de procéder au recrutement d’un cabinet qui doit accompagner le gouvernement dans les négociations avec les opérateurs pour conclure la procédure d’attribution de la licence 4 G. « L’Etat vous accompagnera. C’est même l’option portée sur les Tic comme un des piliers majeurs du Plan Sénégal émergent, afin de tirer pleinement partie de l’effet d’entrainement de ce secteur sur l’économie nationale », indique Macky Sall, qui estime que le passage à la 4 G « est une formidable source d’opportunités pour les professionnels des secteurs des télécommunications, de l’informatique et de la communication, offrant de nouvelles possibilités d’entre­prenariat à haute valeur ajoutée qui s’y attache ». Pour cela, pense le président de la Répu­blique, « il faut de part et d’autre travailler dans un esprit d’ouverture et de dialogue de manière à créer des solutions intelligentes qui répondent à la fois aux normes de compétitivité des entreprises et de protection des emplois ».

Macky Sall a aussi insisté sur l’importance de « relever » le défi du passage de l’analogie au numérique prévue le 17 juin prochain. D’après lui, ceci permettra de « tirer le meilleur profit du stock de fréquences de la télévision analogique et du potentiel qu’offre le numérique en termes d’activités génératrices de revenus ».

Succès de la Sonatel : Le Président Sall salue la vision de Abdou Diouf

C’est connu. Le Président Macky Sall voit en Abdou Diouf sa référence. Après avoir baptisé le Centre de conférence de Diamniadio au nom du deuxième Président du Sénégal, le chef de l’Etat a rendu hommage hier à l’ex-Président associant le succès du Groupe Sonatel, à la vision de l’ancien secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif). « Je salue la vision du Président Abdou Diouf qui a vu juste en créant cette entreprise en juillet 1985. 30 ans après, la Sonatel est une fierté pour le Sénégal, dans la sous-région mais aussi dans toute l’Afrique », se réjouit Macky Sall. Qui ajoute : « Le pari visionnaire de notre pays d’investir il y a 30 ans sur une infrastructure numérique de qualité s’est révélé gagnant. Non seulement, nous avons couvert l’ensemble des grandes villes du Sénégal mais nous avons étendu le maillage en fibres optiques à l’ensemble des pays limitrophes. » Me Abdoulaye Wade appréciera…

Babacar Diop Guèye

(Source : Le Quotidien, 12 juin 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)