twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nouvelles technologies : Manobi lance la géolocalisation sur le marché

lundi 26 avril 2004

La société Manobi a mis sur le marché depuis un mois un nouveau service dénommé géolocalisation en partenariat avec Sonatel Mobiles. De l’avis de M. Daniel Annerose, directeur général de Manobi, le terme géolocalisation signifie " repérer, localiser un engin mobile ou fixe par des moyens de communication, récupérer cette information quant à sa position et la représenter sur une carte géographique ". L’originalité de ce service réside dans le fait que c’est le premier à fonctionner sur un réseau mobile. Le mécanisme est simple. La géolocalisation permet de repérer des véhicules ou des personnes grâce à une technologie satellitaire via le système GPS. L’information recueillie est traitée et rendue exploitable par Internet. En gros trois technologies sont mobilisées à travers ce nouveau système : une technologie d’identification, une technologie de transmission de donnée par GSM et une technologie Internet. L’entreprise qui adhère à ce service doit disposer d’un terminal géré par une plate-forme ASP (fournisseur d’application et de service) de Manobi. Elle voit ainsi sur une carte ses véhicules et leurs activités.

Ce service qui s’adresse aux entreprises présente plusieurs avantages pour elles. Elles pourront ainsi mieux gérer leur flotte mobile en suivant en temps réel les activités de leurs véhicules. Le service géolocalisation permet en outre aux entreprises de mieux explorer les gisements potentiels d’économie qu’elles ont grâce à la bonne gestion de leur flotte de véhicules. Ce qui améliore sensiblement leur activité commerciale.

En dehors des véhicules, le service géolocalisation se prête à d’autres domaines d’application. De l’avis de M. Annerose, la technologie a été développée pour aider les pêcheurs à assurer leur sécurité en mer. Grâce à un projet pilote financé par la Banque mondiale, les pêcheurs sénégalais ont été les premiers à bénéficier de cette technologie. D’autres secteurs de l’économie, ayant des réseaux de distribution à suivre peuvent également y bénéficier. C’est le cas par exemple des assurances, des banques etc. " Le système de géolocalisation permet d’autre part de régler le problème de la circulation à Dakar " affirme le directeur général de Manobi.

Quand est-il du coût d’accès au service géolocalisation ? Selon le directeur général de Manobi, " cela dépend des options choisies par le client ". Le ticket d’entrée pour un terminal, nous révèle-t-il, peut aller jusqu’à 800.000 francs CFA. Ensuite, l’entreprise doit avoir un abonnement au réseau mobile de la Sonatel. Une fois cela fait, le véhicule de l’entreprise est automatiquement visible dans la plate-forme Manobi pour un coût moyen de 45.000 francs par unité. Pour M. Annerose, ceci n’est qu’un prix de référence qui peut varier en fonction des éléments de discussions avec les entreprises. En plus de l’offre de base, Manobi peut agréger autour des services métiers correspondant aux domaines de compétence de l’entreprise. C’est ainsi qu’elle a mis en place pour le compte de la Sénégalaise des Eaux (SDE), un système de géolocalisation des véhicules d’intervention pour mieux isoler les pannes et les fuites d’eau. Avec la Sonatel, Manobi a mis en place un système de gestion des dérangements.

Il a fallu trois années de recherche et développement pour mettre en place le nouveau système de géolocalisation, affirme avec fierté M.Annerose. Ce qui a nécessité un investissement global d’environ un milliard de francs CFA. Le partenariat avec la Sonatel Mobiles a été déterminant dans la mise en service du système de géolocalisation. Une participation réciproque a été notée. En effet, l’opérateur de téléphonie mobile qui détient 34 % du capital de Manobi a pris en charge l’adaptation de son réseau. De son côté, Manobi a pris en charge la partie technique sur sa plate-forme. Pour ce faire, l’entreprise tourne avec une équipe de 14 personnes à Dakar, chargée de gérer la partie opérationnelle de l’offre de service et de sa commercialisation. Manobi dispose également d’une équipe de recherche et développement (R&d) en France, composée de six ingénieurs. L’entreprise a été plusieurs fois primée à l’étranger et au Sénégal. Elle est reconnue comme une entreprise innovante. Il est à rappeler que Manobi a été la première entreprise à introduire le Wap au Sénégal. Elle mis en place récemment un système d’information sur les marchés pour les producteurs agricoles.

Après moins d’un mois de commercialisation du système de géolocalisation, le directeur de Manobi juge le portefeuille de prospects et de clients très satisfaisant. " Nous avons une trentaine de clients dans le dispositif " avance-t-il. M.Annerose espère en trois ans avoir entre 40 et 50 % du parc de véhicules du pays dans l’escarcelle de Manobi. Il estime en appui à ses propos que sa société présente une offre compétitive. Celle-ci est lancée bien avant les grands opérateurs européens de géolocalisation. La projection en termes de chiffre d’affaires reste liée au marché. Notre interlocuteur la situe, sur deux à trois ans, à plusieurs centaines de millions de francs. Il n’a pas voulu être plus précis sur ce chiffre.

Malick Sylla

(Source : Le Journal de l’Economie 26 avril 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)