twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Université virtuelle du Sénégal : 3,5 milliards de FCfa pour la mise en place de la plateforme technologique

mardi 17 février 2015

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Pr Mary Teuw Niane, a présidé, hier, la première session du comité de pilotage du Projet d’appui à l’Université virtuelle du Sénégal (Pauvs). D’un montant de 3,5 milliards de FCfa, sur financement de la Banque africaine de développement, il contribuera à promouvoir l’accès à l’enseignement supérieur.

Le Sénégal a reçu un prêt de la Banque africaine de développement (Bad) pour la mise en place du Projet d’appui à l’Université virtuelle du Sénégal (Pauvs).

Estimée à 3,5 milliards de FCfa (dont une contribution du Sénégal à hauteur de 800 millions de FCfa), l’enveloppe servira à promouvoir l’accès équitable des jeunes bacheliers du Sénégal à une formation supérieure favorable à leur insertion professionnelle.

Le projet, d’une durée de trois ans, permettra, selon sa coordonnatrice, Aïssatou Niang Wane, de mettre en place une plateforme technologique (le siège de l’Université virtuelle du Sénégal et cinq espaces numériques ouverts Eno), de poursuivre l’élaboration de modules de formation et de former les formateurs. Son objectif global est de contribuer au développement du capital humain à travers une formation qualifiante et efficiente par les Tic.

De manière spécifique, le programme vise à mettre en place l’Uvs ainsi que ses terminaisons physiques, les Espaces numériques ouverts (Eno), afin de faciliter, d’une part, l’intégration socioculturelle de l’institution au sein des communautés et, d’autre part, le développement du capital humain.

Les cinq Eno prévus dans cette phase permettront d’atteindre les jeunes à Dakar, Thiès, Saint-Louis, Kaolack et Ziguinchor. Présidant l’ouverture de la première session du comité de pilotage, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a salué la mise en place de ce projet novateur et pionnier qui mobilise l’attention du chef de l’Etat avec comme ambition de faire du Sénégal un hub de formation de haut niveau.

Mary Teuw Niane a saisi l’occasion pour renouveler son appel à la mobilisation de l’ensemble des acteurs pour un système éducatif performant. Sur ce, il dit porter un intérêt particulier pour le bon fonctionnement du comité de pilotage.

Par ailleurs, le Pr Niane a annoncé que la Koica va construire un super Eno dans l’enceinte de l’ex-Enea et un autre à la Cité du savoir à Diamniadio. Présentant l’institution qu’il dirige, le Dr Mouhamadou Mansour Faye a indiqué qu’avec ce projet, les étudiants de l’Uvs trouveront une source de motivation supplémentaire.

Aliou Kandé

(Source : Le Soleil, 17 janvier 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)