twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nomination du nouveau ministre des Postes et Télécommunications : Discorde !

jeudi 17 juillet 2014

Dès sa nomination, certaines informations ont commencé à circuler sur la toile. D’abord, on nous dit qu’il a été « nommé », autrement, placé par Farba Ngom, car c’est son protégé dans la région de Matam. Contrairement, le célèbre griot du président Macky Sall a tout démenti.

Ensuite, dans un autre article, on nous informe que le président de la République a nommé Yaya Abdoul Kane sans jamais le rencontrer. Donc, Macky n’avait jamais vu l’homme qu’il venait d’approuver son poste de ministre .

Le mercredi 16 juillet, le site actunet publie un second article intitulé : « ce ministre n’est pas à la hauteur ».

Dans cet article , l’auteur se pose des questions sur le nouveau ministre.

« Comment peut-il nommer un jeune né en 1976 et qui n’a aucune expérience dans le domaine des télécommunications, à ce Ministère ? Alors qu’il y a au Sénégal, des compétences avérées dans ce domaine surtout au vu de l’importance de ce secteur devenu stratégique et technique. »

Ainsi, soutient l’auteur , ce « jeune sociologue ne pourra pas piloter les projets du secteur numérique, car il n’est pas formé pour gérer ces genres de missions délicates. On se demande s’il a une fois lu le Code des Télécommunications. »

Par la suite, il se demande « comment Abdoul Yaya Kane sociologue de formation qui n’a jamais travaillé et qui est devenu par la suite Ministre des Télécoms pourra tenir tête dans des discussions au français Richard Président Directeur Général de France Télécoms par exemple. »

Et pour terminer, notre fameux auteur, informateur, connaisseur du nouveau ministre Abdoul Yaya Kane, dit ceci : « Le président Macky pouvait en faire un Ministre délégué auprès du Ministre des Télécoms avant de le plonger directement dans ce département à haut risque où son incompétence sera mise à nu les mois qui viennent. Et ce sera trop tard, car les dégâts seront déjà nombreux. »

En conséquence, on se demande bien si ces arguments relèvent d’un jugement objectif ou d’une simple haine contre ce jeune ministre ?.

Dans un autre article rédigé par le correspondant de la Rfm à Matam on peut lire ceci :

« Engagé à bas âge dans le processus de développement, Yaya Kane a vite intégré des Ong en intervention dans la région de Matam. A la suite de la création de la commune de Hamady Hounaré, il en devient le Secrétaire municipal avant de quitter pour conduire un projet à travers la coopération Lux-Dev.

De là, Yaya Kane va trouver un autre poste au ministère de la Coopération décentralisée. Au mois d’août dernier, le jeune est nommé conseiller spécial du chef de l’Etat sur les questions de développement rural. »

Donc, même s’il est jeune, il semble avoir , une expérience qui lui permet de diriger un ministère.

De toute façon, c’est Abdoul Yaya Kane que le chef du gouvernement a choisi. En conséquence, il est, et sera le ministre des Postes et télécommunications.

Cependant, avec tout ce qui a été dit sur son dos, le docteur en sociologie doit faire de son mieux pour prouver sa compétence, à la tête de ce ministère si important dans l’économie d’un pays, voire le développement d’un pays.

Les mois à venir nous édifieront !

(Source : Social Net Link, 18 juillet 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)