twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nokia offre l’IoT aux pays africains

vendredi 9 juin 2017

L’entreprise multinationale de télécommunications Nokia trouve une solution aux problèmes des clients en permettant aux pays africains et du Moyen-Orient de capitaliser sur les opportunités de l’Internet des Objets (IoT).

Nokia se met à l’ère de l’économie numérique. Raison pour laquelle, il a mis à la disposition des pays africains et du Moyen-Orient l’Internet des Objets qui a le potentiel de transformer toutes les industries, même traditionnelles vers le numérique. Cette solution offre d’énormes opportunités aux entreprises de la région MENA de réduire les coûts, de générer de nouvelles opportunités et d’améliorer l’expérience client

« Il existe des possibilités illimitées pour l’utilisation de l’IoT. Les applications IoT définiront les villes futures et influenceront tous les aspects de la vie. Ces applications visent à rendre les villes intelligentes, sûres et durables. L’objectif est d’améliorer la qualité de vie des hommes, d’améliorer leur sécurité contre les catastrophes naturelles ou celles causées par l’homme et de maximiser l’efficacité de l’utilisation des ressources », explique Dr. Mounir Zuhdi, Directeur du management des lignes de solutions dans le secteur de la Pratique Mondiale de l’Économie Numérique chez Nokia.

Pour parvenir à bout de cette solution, Nokia met en charge les applications IoT avec des réseaux et des plateformes pour permettre aux clients de réduire les investissements supplémentaires et d’assurer la sécurité entière des nouvelles solutions.

En sus de la sécurité, Nokia a également investi dans la construction d’un écosystème de partenaires en mettant l’accent sur différentes applications IoT et la réalisation de technologies et d’essais sur le marché. Cela a permis d’évaluer le concept et d’accélérer la livraison de nouvelles applications et les cas d’utilisation en partenariat avec les entreprises les plus innovantes. Nokia peut vraiment aider pendant chacune des phases de ce parcours, de la planification stratégique pour s’assurer que le réseau est construit la première fois et optimisé pour les applications de la ville intelligente, afin de donner accès à des cas d’utilisation plus innovants pour les villes ainsi qu’à leurs entreprises et résidents.

Bandiaré Ndoye

(Source : Réussir Business, 9 juin 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)