twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : la taxe de 9% sur les télécoms, envisagée par l’Etat est dangereuse selon GSMA

mardi 25 octobre 2016

L’Association mondiale des opérateurs télécoms (GSMA) a rejeté la taxe de 9%, envisagée par le gouvernement nigérian sur les télécommunications. La taxe qui sera imposée sur les services voix, data, SMS, MMS et autres services télécoms, sera payée par les consommateurs. Elle sera collectée par les opérateurs télécoms qui se chargeront ensuite de la reverser au service fédéral du revenu intérieur.

Pour GSMA, cette taxe est dangereuse car elle va augmenter le coût des services pour les consommateurs et risque de porter atteinte aux investissements des opérateurs télécoms. Dans son rapport intitulé : « High consumer taxes on mobile could hold back Nigerian economic and digital development », GSMA explique que « si le mobile est en train de développer son potentiel au Nigeria, des politiques encourageantes qui soutiennent le développement de l’inclusion financière et suscitent davantage de croissance sont nécessaires ».

L’Association mondiale des opérateurs télécoms estime que la taxe de 9%, sur les télécoms, va réduire le pouvoir de communication des Nigérians. Avec un pouvoir réduit, ces derniers vont également réduire leur budget communication qui va alors faire chuter les revenus des entreprises télécoms. Avec moins d’argent enregistré en caisse, les sociétés télécoms seront obligées de réduire leurs investissements dans l’amélioration et l’extension de leur réseau. Conséquence, les abonnés paieront plus cher pour des services de qualité approximative et les travaux pour apporter les services dans les zones qui n’en ont pas encore pourraient être reportés.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 25 octobre 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)