twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Namibie : vers une législation sur les transactions électroniques

mardi 23 mai 2017

Une législation sur les transactions électroniques et la cybercriminalité est en gestation en Namibie. Selon un communiqué du ministère namibien de l’Information et des Communications, publié mardi 23 mai, le gouvernement a entrepris de mettre en place une législation concernant les transactions électroniques et les questions de cyber sécurité associées.

Pour le secrétaire permanent dudit ministère, Mbeuta Ua-Ndjarakana, ce projet de loi vise à promouvoir les services publics par voie électronique, le commerce électronique et les communications électroniques entre les institutions publiques, les organismes privés et les citoyens.

Et de poursuivre : « ce projet de loi visera également à développer un environnement sûr, sécurisé et efficace pour permettre aux consommateurs, aux entreprises et aux agences ou organismes publics d’effectuer et d’utiliser des virements électroniques ».

Les transactions électroniques revêtent une importance croissante pour les pouvoirs publics, les entreprises et les consommateurs dans la plupart des pays. Le commerce électronique se développe, créant de nombreuses possibilités, mais se heurte encore à l’obstacle majeur qu’est le manque de sécurité et de confiance. La fraude en ligne et les atteintes à la sécurité des données suscitent des inquiétudes grandissantes et appellent des réponses législatives et réglementaires adéquates, qui permettent de faire croître le commerce intérieur et extérieur.

Il n’est cependant pas facile d’adopter un cadre juridique et réglementaire satisfaisant, étant donné la variété et la complexité des législations et réglementations et l’évolution rapide des technologies et des marchés.

Ainsi, la Namibie ambitionne de relever le défi de toute la complexité notée dans le monde des transactions électroniques.

Ablaye Modou Ndiaye

(Source : Financial Afrik, 23 mai 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)