twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Monnaie électronique : La BCEAO évalue le nombre de points de services financiers à 60,5%

mardi 17 novembre 2020

Le rapport 2019 de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) sur les services financiers numériques dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) renseigne que l’activité des services adossés à la monnaie électronique, en progression, est marquée par une hausse des principaux indicateurs relatifs à l’accès et à l’utilisation, au plan régional et national.

L’évolution des services financiers via la téléphonie mobile dans l’Uemoa de 2015 à 2019 est en nette progression, fait remarquer le rapport annuel sur les services financiers numériques. Au niveau de l’offre, selon l’étude « trente-huit (38) initiatives d’émission de monnaie via la téléphonie mobile sont enregistrées dans l’Union au 31 décembre 2019 ».

S’agissant de l’accès, le rapport fait remarquer que « le nombre de comptes de monnaie électronique via la téléphonie mobile dans l’Uemoa est ressorti à 76,9 millions, contre 62,9 millions en 2018, soit une hausse de 22,2% ». Par ailleurs, le nombre global de points de services a progressé de « 60,5% pour s’établir à 819.608 à fin 2019, contre 510.448 à fin 2018 », souligne l’étude. Quant aux établissements de monnaie électronique (Eme), au nombre de dix (10), ils concentrent à eux « 66,3% du nombre de comptes, 83,6% du nombre total de transactions réalisées dans l’Union, représentant ainsi 90,1% de leur valeur ».

En matière d’utilisation, « les transactions ont progressé de 37,9% en 2019, pour atteindre 2.632 millions d’opérations en volume contre 1.907,7 millions opérations un an plus tôt », mentionne le document. Près de 7,3 millions d’opérations en moyenne ont été traitées journalièrement par l’ensemble des 2 plateformes de paiement mobile de l’Union, contre 5,3 millions en 2018. En valeur, les flux ont augmenté, au cours de la période sous revue, passant de 23.533 milliards de francs CFA à fin décembre 2018, à 28.738 milliards de francs CFA à fin décembre 2019, soit une hausse de 22,1%. S’agissant de la valeur moyenne journalière des transactions, elle est estimée à environ « 79,8 milliards de 3 francs CFA en 2019 contre 65,3 milliards de francs CFA un an plus tôt, soit une progression de 22,1% ».

Toutefois, le rapport précise que l’offre de services financiers via la téléphonie mobile est restée circonscrite aux opérations de rechargement de porte-monnaie électronique, de retrait d’espèces, de transfert de personne à 4 personne et d’achat de crédit, qui représentent respectivement 92,6% et 85,5% du volume et de la valeur des transactions totales effectuées en 2019.

Le secteur renforce son dynamisme

Enfin, le taux d’activité s’est consolidé pour atteindre 43,6% en 2019, contre 37,7% en 2018 et 36,7% en 2017. Cette progression traduit le dynamisme observé dans ce secteur, qui a contribué à hauteur de 39,5% à la formation du taux d’inclusion financière de 60,1%, enregistré dans l’Union en 2019. Au niveau national, les indicateurs ont connu une évolution positive dans tous les Etats membres de l’Union, à l’exception du Niger où une baisse de 36,4% du volume des transactions a été observée, en glissement annuel. L’activité est restée dominée par la Côte d’Ivoire qui, avec 30,2 millions de comptes, détient 39,2% du nombre total de comptes de monnaie électronique dans l’Union, suivie du Burkina (11,8 millions), du Bénin (11,5 millions) et du Sénégal (7,4 millions). En termes de volume des transactions, le Burkina et la Côte d’Ivoire détiennent respectivement 29,3% et 24,4% des parts du marché, suivis par le Sénégal (16,5%) et le Mali (12,8%). Le Bénin, avec 12,6% des transactions effectuées au cours de l’année 2019, vient en 5ème position.

Selon le rapport : « Ces cinq pays totalisent, 95,6% et 95,9% du volume et de la valeur des transactions effectuées dans l’Uemoa en 2019 ». Quant à la Guinée-Bissau, elle confirme son expansion, avec une hausse de 45,7% du nombre de comptes de monnaie électronique et une augmentation, respectivement de 234,8% et 249,8% du volume et de la valeur des transactions. Le Niger, au cours de l’année 2019, a connu un accroissement de 12,8% du nombre de comptes de monnaie électronique et de 1,8% de la valeur des transactions. Pour le Togo, il a poursuivi sa progression, qui s’est traduite par une hausse du nombre de comptes et de transactions. Ce pays a enregistré 4,7 millions de comptes de monnaie électronique et 92,9 millions d’opérations en 2019.

Jean Pierre Malou

(Source : Sud Quotidien, 17 novembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)