twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mohamed A. Diallo : « Le digital est une nécessité pour les entreprises »

vendredi 7 octobre 2016

Présent au Salon Aitex, le Mohamed A. Diallo, Directeur Général BY FILLING a fait le point sur l’importance du digital dans la vie des entreprises. Mieux, il reste convaincu que le digital est un facteur clé pour les pays en voie de développement.

Pourquoi la présence de By Filling à ce salon AITEX ?

La présence de By Filling est motivée par deux raisons : la première est que le salon concerne la transformation digitale et son impact sur nos vies et celles des organisations. En tant qu’agence de marketing digital, nous évoluons dans un domaine qui a été l’un des premiers affectés par cette transformation. Le digital a apporté à l’humanité l’instantanéité, l’interaction et l’immédiateté dans sa relation avec l’information.

La deuxième est plus transversale. Notre agence, évolue dans un Sénégal et une Afrique de plus en plus connectée. En tant qu’acteur du secteur, nous avons entamé des conversations avec d’autres acteurs (agences, entrepreneurs, bloggeurs) au Sénégal, en Côte d’Ivoire afin de pouvoir aider à mieux diffuser l’information concernant le numérique en Afrique ;

Cette volonté se matérialise par la mise en œuvre de #AFRICA GOES DIGITAL, un groupe de discussion sur Viber qui compte près de 12 000 suiveurs et une trentaine de contributeurs.

Vous êtes dans le inbound marketing, est-ce développé au Royaume du Maroc ?

En ce qui concerne le inbound marketing, le constat est le même qu’au Sénégal. Les acteurs du marketing et même les agences digitales connaissent très peu cette méthodologie, qui, avouons-le est récente (formalisée en 2006). Cependant, nous remarquons qu’une fois expliquée, tout le monde trouve cette méthodologie marketing plus adaptée aux consommateurs que nous sommes. Grâce à cette dernière, il est possible pour les entreprises de générer des visites et des prospects qualifiés et ensuite de les convertir en clients.

Le fait que cette méthodologie soit peu connue est une preuve que le rôle de nos agences est d’accompagner les entreprises de nos pays à mieux s’organiser pour faire du business moderne et gagner plus de revenus.

En quoi le digital peut être une valeur ajoutée pour les entreprises ?

Nous préférons dire que le digital est d’abord une nécessité pour les entreprises. Dans un premier temps, il s’agit de l’intégrer au sein de son entreprise. Attention, intégrer le digital ne signifie pas créer une page Facebook et faire en sorte que tout le monde utilise un ordinateur. Intégrer le digital, c’est insuffler au sein de son organisation une culture digitale, la philosophie et les attentes du client à l’ère du digital. Ces attentes sont fortement liées à la qualité de la relation client. Par exemple, en tant que client nous nous attendons à être mieux traités par les entreprises. Lorsque ce n’est pas le cas que faisons-nous ? Manifester notre mécontentement sur les réseaux sociaux.

Digital levier de développement économique. Petite explication surtout pour nos pays africains ?

Le digital est un levier de développement économique car il permet, premièrement, une création de richesse et deuxièmement parce que son application est transversale. La transversalité du digital est un des aspects les plus importants de cette transformation. Le digital s’applique à tout secteur : agriculture, santé, finance, éducation, tourisme et dans toutes les fonctions des organisations finances, ressources humaines, juridiques, service client etc".

Une utilisation contextualisée du digital permet de fournir à des populations un accès direct au savoir, à de meilleurs soins, à des ressources financières. Le digital permet de créer des emplois pour les uns et d’améliorer ceux des autres.

Pathé Touré

(Source : Le Journal de l’économie sénégalaise, 7 octobre 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)