twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mobile money : L’Afrique, terre de promesses

mercredi 2 septembre 2015

L’accroissement des investissements dans les réseaux mobiles en Afrique par les entreprises de télécoms, ainsi que celle des plateformes de paiement en ligne, font de l’Afrique subsaharienne une destination privilégiée pour les investisseurs et potentiellement un nouveau pôle économique du monde au cours des dix prochaines années.

Dans un rapport, les experts de Frost & Sullivan indiquent qu’ « un investissement de 80 milliards de dollars dans les réseaux mobiles à travers le continent pourra hisser le taux de pénétration mobile à 80 % d’ici 2020 ». Le Nigeria, le Kenya et l’Afrique du Sud sont parmi les pays africains qui ont le plus popularisé l’utilisation de la téléphonie mobile. Des pays tels que le Zimbabwe, le Botswana, la Tanzanie et d’autres montent également en puissance dans ce segment et dans le mobile money .

Frost & Sullivan ajoute qu’en 2020, « les transactions mobiles compteront pour 75 % de toutes les transactions bancaires (…) et la valeur des transactions devrait atteindre les 300 milliards de dollars ». Ce qui rendra plus faciles les transactions dans le commerce et les affaires, qui sont essentiels pour attirer les investisseurs sur le continent.

« L’économie africaine cashless comptera 520 millions d’Africains qui opteront pour le portefeuille électronique d’ici 2020 », ont déclaré Mani James, Manager chez Frost & Sullivan Afrique et Archana Vidyasekar, chef d’équipe du segment Visionary Innovation Research Group.

Toujours selon le rapport, en 2025 l’Afrique sera la deuxième région avec la plus forte croissance du monde, stimulée par sa population jeune portée sur les appareils mobiles et les services à valeur ajoutée.

(Source : Afrique ITtnews, 2 septembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)