twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mobile Banking : Une offre panafricaine proposée

mardi 21 avril 2015

Elle a été lancée en fin de semaine dernière à Abidjan par le groupe Société Générale.

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, la simplification des services bancaires permet non seulement d’améliorer le taux d’accès, mais aussi de réduire les coûts et de hisser les prestations en Afrique aux standards internationaux. Faut-il le souligner, la banque électronique est assez récente en Afrique subsaharienne et date d’à peine trois ans. La pratique n’est pas encore dans les usages même si les banques innovent tous les jours dans la simplification des procédures. Vendredi dernier, la Société générale (SG) a procédé à Abidjan en Côte d’Ivoire, au lancement de sa nouvelle offre de Mobile Banking panafricaine.

On la présente comme une solution encore plus adaptée à l’accès facile des services bancaires à la clientèle africaine. Le groupe compte la déployer progressivement pour qu’elle soit disponible d’ici la fin de l’année 2015. Les experts disent que ce produit est une étape vers une offre multi-canal panafricaine développée pour répondre aux besoins spécifiques des clients relatifs à l’éloignement géographique, la bancarisation dans les zones moins peuplées et le manque des services digitaux. En plus des services traditionnels comme la consultation des comptes, les virements bancaires, la messagerie sécurisée, l’application va aussi permettre des services plus distinctifs tels que le paiement des factures et même la localisation d’agences et de distributeurs de billets.

A ce sujet, Georges Wega, Dga de la Société générale Cameroun, au cours d’une table ronde vendredi dernier à Abidjan, s’est étendu sur les nouveautés disponibles. « Dans le domaine du Cash Management, nous avons beaucoup innové dans la gestion du flux. Nous proposons des plateformes aux normes internationales à nos clients-entreprises pour faciliter l’exécution de leurs paiements domestiques et internationaux de manière sûre, rapide et à moindres coûts. Aujourd’hui, près de 50% de virements de nos clients entreprises sont électroniques et coûtent dix fois moins cher que les virements papiers », a-t-il expliqué. Et même pour permettre de gérer le cash, des dispositifs monétiques ont été renforcés par la mise en place des cartes salaires. Les rémunérations y sont virées pour permettre les retraits plus tard dans les distributeurs à billets. La carte-achat existe aussi pour les grands clients et leur permet de payer les commandes à l’avance, directement à partir de leur bureau sans déplacement vers la banque.

Jeanine Fankam

(Source : Cameroon Tribune, 21 avril 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)