twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mise en place de l’Assemblée des initiateurs du Fonds de solidarité numérique

vendredi 16 janvier 2004

L’assemblée des initiateurs du Fonds de solidarité numérique a été mise en place vendredi à Dakar à la suite d’une rencontre entre le président de la République et les maires des villes de Genève, Lyon, Turin, Dakar.

‘’Nous allons prendre des contacts pour l’élargir. Nous avons pensé à deux autres communes d’Asie, deux du Canada et deux des Etats-Unis. Mais c’est Lyon qui va les contacter pour leur faire des propositions et leur demander s’ils acceptent de participer comme fondateurs’’ à cette structure, a expliqué le président Wade en marge de la rencontre, ajoutant qu’il lui reviendra de contacter les Etats .

D’autres sociétés comme la société américaine Microsoft vont également être contactées selon le chef de l’Etat et ‘’cet ensemble va constituer l’assemblée des fondateurs’’ du Fonds. Elle va tenir sa première réunion à Genève mais déjà une réunion est prévue à cet effet le 9 mai à Paris en vue de poser la question du financement du Fonds de solidarité numérique.

Le directeur exécutif Guy Olivier Second, ambassadeur du secrétaire général des Nations-unies Genève a été nommé directeur exécutif du Fonds dont le président (un Africain) sera nommé très prochainement, a encore dit le président de la République.

‘’Nous avons demandé à Turin de faire les relations publiques et la communication cependant que Lyon va contacter les villes’’, a poursuivi Me Wade qui a également annoncé la création prochaine d’une première Commission de parrainage constituée d’un Etat de l’Afrique, d’un Etat de l’Asie, de deux Etats européens ainsi que du Canada et des Etats-Unis.

Le maire de Genève, quant à lui, a été mandaté pour représenter les initiateurs et ‘’discuter avec les pays qui veulent entrer dans le Fonds et aussi faire le secrétariat. Le maire de Lyon va centraliser le contact avec les communes’’, selon le chef de l’Etat.

Par ailleurs, les initiateurs du Fonds vont ‘’travailler parallèlement à la Commission de l’Organisation des Nations-Unies qui va étudier la faisabilité du Fonds tel que nous l’avons défini’’, a-t-il dit.

En outre les maires ont dégagé ‘’une autre piste’’ et qui concerne les marchés publics pour la réduction de la fracture numérique. ‘’On peut mettre dans les cahiers de charge’’ des procédures de passation des marchés publics ‘’des dispositions par lesquelles on demande à l’entreprise si elle accepte de donner une participation au Fonds de solidarité numérique’’, a expliqué le président Wade.

Lyon a suggéré, dans l’optique d’une coopération bilatérale décentralisée, que les villes du Nord participent à l’équipement en matière informatique et à la formation dans ce domaine, des villes du Sud. ‘’C’est aussi un pas de plus dans la disparition du fossé numérique’’, a commenté le chef de l’Etat.

(Source : [APS-Ahttp://www.aps.sn/] 16 janvier 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)