twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Millicom (Tigo) atteint 30 millions d’abonnés africains

jeudi 11 février 2016

Le cap des 30 millions de clients africains revendiqué au 31 décembre pourrait être revu à la baisse après la cession, en cours de négociations, de sa filiale en République démocratique du Congo (RDC) début février. La rentabilité de l’opérateur s’est très dégradée notamment en Amérique latine.

Millicom, l’opérateur télécoms basé au Luxembourg et opérant sous la marque Tigo, a fait état mercredi d’une nette progression de sa clientèle de téléphonie mobile africaine. Au 31 décembre 2015, le groupe suédo-luxembourgeois indique avoir 30 millions de clients en Afrique (où il est présent en Tanzanie, au Tchad, au Ghana, au Rwanda, au Sénégal et en RDC) contre 25,35 millions d’abonnés fin 2014 et 21 millions fin 2013.

Toutefois, le nombre de clients africains de Millicom devrait retomber en dessous de 25 millions, si la vente de sa filiale congolaise (6,6 millions d’usagers) au groupe français Orange, annoncée début février, était finalisée.

Améliorer le profil financier en Afrique

Cette cession « doit nous permettre de sensiblement améliorer notre profil financier dans la région », a estimé Mauricio Ramos, directeur général de Millicom, dans un communiqué diffusé lors de la publication des résultats le mercredi 10 février.

En effet, si le chiffre d’affaires de Millicom a progressé de +5,4 % à 6,7 milliards de dollars (6,39 milliards de dollars fin 2014) – dont 987 millions de dollars en Afrique (1 milliard de dollars en 2014) – les indicateurs de rentabilité sont en recul. À commencer par celui de l’Afrique qui enregistre une perte opérationnelle de -113 millions de dollars, là où les filiales sud-américaines sont bénéficiaires.

Les marges de l’ensemble du groupe font grise mine. La marge brute s’est érodée en raison notamment de contrats non-exécutés et de créances héritées de sa filiale latino-américaine UNE rachetée en 2014, la marge opérationnelle est en recul de -14,4 % à 791 millions de dollars contre 924 millions de dollars un an plus tôt notamment du fait d’une perte exceptionnelle de 54 millions de dollars au Sénégal dont l’origine n’est pas détaillée. L’Ebitda lui est aussi légèrement émoussé à 32,4% du chiffre d’affaires (2,19 milliards de dollars) contre 32,8% en 2014.

Logiquement, l’exercice 2015 de Millicom s’achève sur une perte de -559 millions de dollars, creusée par la déconsolidation de ses activités au Honduras et au Guatemala dont le coût est de 391 millions de dollars.

Taux de change défavorable

En Afrique, Millicom a par ailleurs continué à souffrir des taux de change défavorables avec le dollar : aux taux de conversion moyens de 2014, les revenus du groupe auraient supérieurs de 925 millions de dollars supérieurs, estime le groupe dans sa communication financière annuelle.

Ainsi du cedi ghanéen qui lâche -19 % au dollar sur l’année à 3,80 cedi pour un dollar fin décembre 2015, contre 3,2 cédis pour un dollar fin décembre 2014. La tendance est la même pour le F CFA (en recul de -12 % sur un an face au dollar, ainsi que pour le shilling tanzanien qui plonge de -25%.

Le revenu par abonné se tasse encore. Déjà en recul de 3,9 à 3,3 dollars fin 2014, il perd encore -4 % à 2,5 dollars par abonné (contre 9 dollars en Amérique latine). Et le constat est le même en ce qui concerne les services financiers : ils étaient 7,56 millions d’usagers en Afrique en 2015, contre 6,1 millions un an plus tôt. Mais le revenu individuel sur ce service de Mobile Money tombe à un dollar par client, contre 1,3 dollar un an plus tôt.

147 millions de dollars de gains avec Helios Towers Africa

Au registre des nouvelles positives, la prise de participation annoncée en octobre de 24 % du capital d’Helios Towers Africa (HTA), qui gère environ 5 000 tours télécoms à travers le continent, s’est traduite par une valorisation comptable de +147 millions de dollars – compensant des pertes dans Africa Internet Holding et Latin America Internet Holding, les groupes de sites de e-commerce africain et sud américain, auxquels Millicom s’est associé.

Fin août, la direction de la division Afrique de Millicom a été confiée à Cynthia Gordon, jusque-là directrice commerciale de l’opérateur qatari Ooredoo et ancienne du groupe télécoms français Orange.

(Source : Jeune Afrique, 11 février 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)