twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Microsoft renforce son aide à la transformation numérique du secteur éducatif rwandais

lundi 28 novembre 2016

Le gouvernement du Rwanda, à travers le ministère de l’Education, a signé un nouvel accord de partenariat avec l’entreprise Microsoft. L’accord porte sur la mise à la disposition du gouvernement rwandais des dernières technologies informatiques et des compétences les plus pointues pour la transformation rapide du secteur éducatif national.

Ces technologies et compétences bénéficieront au programme « Smart Classrooms Initiative » que le gouvernement rwandais a adopté, l’année dernière, et lancé depuis le début de l’année. Le projet qui est conduit, en partenariat avec Microsoft, est actuellement dans la phase de mise en place de 1 500 classes « intelligentes » et 150 académies Microsoft qui aideront à une meilleure formation des élèves et enseignants chargés d’encadrer les élèves. John Rutayisire, le directeur général du comité éducatif, au ministère de l’Education, avait expliqué que cette initiative permettrait au gouvernement d’économiser près de 8,6 millions de dollars, dépensés chaque année pour l’acquisition de livres.

Une fois effectif dans tout le pays, le programme « Smart Classrooms Initiative », permettra aussi à plus de trois millions d’élèves et 61 000 enseignants d’accéder à Internet sans fil pendant leur apprentissage. L’accès à Internet se fera, par le biais du spectre de fréquence télé libre. C’est également un projet mené par Microsoft et le gouvernement rwandais pour faciliter l’accès des écoles des zones rurales et éloignées, à la connectivité Internet et améliorer le secteur éducatif national. D’après le journal The New Dawn, seuls 6% et 18% des 531 écoles primaires et secondaires du pays ont accès à Internet.

L’autre projet qui bénéficiera des dernières technologies TIC que Microsoft mettra à la disposition du gouvernement rwandais, dans le cadre du renforcement de leur partenariat, est le « One Laptop per Child (OLPC) », initié en 2008, par l’Etat, et relancé en 2015. Papias Musafiri, le ministre de l’Education, a expliqué que plus de 250 000 ordinateurs ont déjà été distribués dans les écoles, grâce à ce projet.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 28 novembre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)