twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Massata Faye DG de Facebook Afrique Francophone : Un gros mensonge…

lundi 27 juillet 2015

Le feuilleton Massata Faye a atteint son épilogue après un mois d’intenses débats et d’interrogations sur la toile sénégalaise. Mais au finish, ce qu’il convient de retenir, c’est qu’il ne s’agissait que d’un gros canular.

Socialnetlink qui avait diffusé l’information comme beaucoup d’autres sites a pu recueillir après investigations, des informations selon lesquelles la nomination de Massata Faye au poste de DG de Facebook est fausse.

Le CEO de Diayma a menti sur toute la ligne. En effet, l’information a été d’abord démentie par Faceook par le biais d’un communiqué signé par Aslhey Zandy, chargée de la communication de ladite entreprise et dont une copie nous a été envoyée par mail et sur Twitter.

Dans le communiqué, Facebook explique « qu’il a été informé qu’au Sénégal, un individu du nom de Massata Faye se fait passer pour un employé de Facebook dans le cadre d’interviews médiatiques et de rencontres avec différentes entreprises et organisations. Facebook souhaite avertir les personnes, entreprises et organisations, en particulier au Sénégal, que nous n’avons pas recruté de « Directeur Facebook pour l’Afrique de l’Ouest francophone », comme le prétend cet individu. Nous menons actuellement une enquête à ce sujet. Dans l’intervalle, nous souhaitons informer toute personne pouvant être approchée par cet individu qu’il n’est pas un employé ou un représentant de Facebook, et n’agit aucunement au nom de Facebook. Merci de prendre les précautions » précise l’équipe de Mark Zukerburg. Comment Massata s’est joué de toute la presse et des institutions sénégalaises.

Après investigations, nous nous sommes effectivement rendus compte que l’information n’était qu’un canular au moment où d’intenses débats et interrogations ont animé la toile sénégalaise.

Il a eu à avoir la confiance de l’écosystème web sénégalais dont le sérieux, la responsabilité et le professionnalisme n’ont jamais eu a faire le moindre doute depuis plusieurs années, de personnalités respectables, de même que des institutions à l’image de l’Ambassade des Usa au Sénégal qui l’a reçu pour le féliciter, sur la base d’informations provenant de sources dignes de foi.

Comment Massata s’est joué de toute la presse et des institutions sénégalaises

Toutes ces personnes et institutions ont cru en cette information, car se disant qu’un entrepreneur paraissant aussi responsable que Massata Faye ne pouvait, en aucun cas, oser leurrer tout un pays. Et pourtant, c’est ce qu’il a fait.

Ce que risque Massata dans cette histoire

Avec cette histoire qui a fait presque le tour du Monde, Massata court un grand risque. Le jeune homme pourrait être poursuivi par la justice américaine et sénégalaise pour faux, usage de faux et usurpation de fonction et par d’autres organes de presse pour abus de confiance.

« Nous avons diffusé l’information en reprenant les dires de Monsieur Faye que nous avions contacté sous réserve d’avoir un communiqué officiel de Facebook. Mais quoi qu’il en soit, il est le seul responsable de ses actes », soutient Basile Niane, CEO de Socialnetlink et l’un des premiers blogueurs à diffuser l’information sur la toile.

« Nous avons déja déposé une plainte auprès de la police pour abus de confiance contre Massata Faye. Nous n’accepterons pas qu’une personne puisse nous discréditer. Depuis plus de 10 ans, nous sommes sur le web, nous n’avons pas le temps de véhiculer de fausses informations » argue le coordinateur du Réseau des Blogueurs du Sénégal.

« Je voulais dénoncer le laxisme de l’administration de Facebook en Afrique »

L’entrepreneur a avoué ses intentions en expliquant son acte par le fait, qu’il voulait dénoncer la léthargie du système de contrôle et de gestion des informations du réseau Facebook ( sic) . Massata explique dans un communiqué qu’il compte envoyer à la presse que « l’expérience de ce « test » a accompli une juxtaposition d’évidences en défaveur de facebook, à savoir : l’administration de facebook ne s’est jamais manifestée sur cette information démontrant ainsi, soit un laxisme, soit une léthargie du système de contrôle et de gestion des informations sur son propre réseau ».

En définitive dit-il dans le document, ‘‘ce test montre incontestablement une inertie totale de facebook légitimant toute information, quelle qu’elle soit dans le système, sauf les actualités sponsorisées, représentant moins de 1°/° des publications ».Une réaction qui en dit long sur la façon de mener un test en utilisant un réseau social aussi influent et allant jusqu’à être reçu par des institutions.

En attendant de voir le débat qui se posera sur cette question, la toile sénégalaise n’oubliera pas de sitôt le fameux feuilleton de la vraie Histoire de Massata ou l’homme qui voulait détecter la ‘’Faye’’ de l’Administration de Facebook en Afrique.

(Source : Socialnetlink, 27 juillet 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)