twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mary Teuw niane, ministre de l’enseignement supérieur : « L’Uvs constitue une sérieuse option pour la décongestion des universités du pays »

jeudi 20 novembre 2014

Le Projet d’appui à l’Université virtuelle du Sénégal (Pauvs) a été officiellement lancé par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Malgré l’augmentation du nombre d’universités ces dernières années, le Sénégal reste confronté à un sérieux problème de disponibilité d’infrastructures et de capacité d’accueil dans l’enseignement supérieur. Devant cette situation, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, a estimé qu’il n’est pas possible de continuer à envoyer les nouveaux bacheliers massivement dans les universités existantes.

Dès lors, il a indiqué que l’enseignement à distance constitue une sérieuse option pour le Sénégal concernant la décongestion des universités du pays et constitue une belle opportunité pour l’amélioration des méthodes d’apprentissage et le développement du secteur de l’enseignement supérieur. « L’utilisation des Technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement (Tice) est une nouvelle et inéluctable composante de cet enseignement de haut niveau », a-t-il dit. D’où la décision du gouvernement de créer, depuis l’année dernière, l’Université virtuelle du Sénégal. Laquelle vient d’ailleurs de bénéficier d’un important soutien de la Banque africaine de développement (Bad) à travers le Projet d’appui à l’Université virtuelle du Sénégal (Pauvs) dont la cérémonie de lancement s’est tenu hier.

Ce projet, d’un montant de 3,6 milliards de FCfa, est financé par un prêt de la Bad et une contribution du gouvernement du Sénégal à hauteur de 800 millions de FCfa. Il servira à la construction, sur un site de 12 ha, du siège de l’Uvs dans la Cité du savoir à Diamniadio, à la mise en place de cinq Espaces numériques ouverts à Dakar banlieue, Thiès, Kaolack, Saint-Louis et Ziguinchor, à l’élaboration de modules de formation, à la formation des formateurs, entre autres.

Le ministre de l’Enseignement supérieur s’est félicité du démarrage dudit programme, car « participant à la mise en œuvre de la décision présidentielle n°2 ayant pour objectif de mettre les Technologies de l’information et de la communication (Tic) au cœur du développement de l’enseignement supérieur et de la recherche pour améliorer l’accès à l’enseignement supérieur et l’efficacité du système, et celle n°7 qui préconise de renforcer la carte universitaire afin de favoriser l’accès, diversifier l’offre de formation et assurer la qualité de l’enseignement supérieur ».

Pour le représentant-résident de la Bad au Sénégal, Mamadou Lamine Ndongo, cet appui vient s’ajouter à la longue liste des opérations financées par la banque, depuis 1972. Il a informé que la Bad a investi plus de 960 milliards de FCfa au Sénégal.

Elhadji Ibrahima Thiam

(Source : Le Soleil, 20 novembre 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)