twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Marché des télécommunications au Sénégal : Orange caracole toujours en tête, Expresso grignote des parts

mardi 30 juillet 2013

L’Autorité de régulation des télécommunications et des Postes (Artp) a publié,hier son rapport trimestriel d’analyse du marché des télécommunications. Les données compilées entre janvier et mars 2013 montrent que l’opérateur Orange tient toujours la distance sur ses concurrents.

Parmi ses nombreuses missions, l’Autorité de régulation des télécommunications et des Postes (Artp) a pour obligation ’’d’assurer le suivi et de mettre à la disposition des autorités gouvernementales et des acteurs des secteurs régulés, des informations pertinentes relatives notamment à la performance des opérateurs’’. Au sein de l’Artp, un observatoire a été mis en place qui suit et analyse de manière régulière les évolutions du marché des télécommunications. Cette structure travaille sur la base des données fournies par les opérateurs titulaires de licence. Sa principale prérogative est donc de diffuser des rapports réguliers à même d’assurer une meilleure visibilité sur le marché des télécommunications.

Téléphonie Mobile : Orange reste maître

Il ressort des chiffres divulgués par l’Artp, hier, que le marché du mobile est plus dynamique que jamais et continue sa progression au premier trimestre 2013. Le parc d’abonnés est aujourd’hui à plus 12 millions d’usagers, soit une progression 6,42%, depuis décembre 2012. Ainsi, ’’737 083 nouveaux usagers ont rejoint le marché au premier trimestre principalement chez Expresso et Orange’’. À ce jeu, c’est Expresso qui s’en sort le mieux, puisque l’opérateur a collecté 427 449 nouveaux usagers dans la période. Orange en a enregistré 286 578. Tandis que Tigo suit de loin, avec 23 056 nouveaux abonnés. Toutefois, l’Artp renseigne que le deuxième opérateur à arriver sur le marché sénégalais ’’a recommencé à collecter de nouveaux usagers’’, après avoir perdu des abonnés au quatrième trimestre de 2012.

Le marché du mobile reste dominé par Orange avec 60.7% de parts de marché au 31 mars 2013. Tigo, avec 21,8% reste deuxième. Alors que Expresso, même s’il demeure troisième, continue d’engranger des parts de marché pour s’établir à 17,5%, soit une hausse de 2,6 points. Orange (1,4 point) et Tigo (1,2) lui ont cédé des parts.

Côté finances, c’est l’opérateur Orange qui s’en sort le mieux, en régnant en maître sur les offres prépayées qui représentent 99,4% du marché. Avec 60,66%, Orange devance Tigo (21,82%) et Expresso (17,52%). Mais là, également, l’Artp fait remarquer que sur ’’le segment prépayé, les parts de marché de Orange et Tigo ont baissé au profit de Expresso’’. Par contre, sur le segment postpayé, Orange règne sans partage avec, 71% de parts de marché. Expresso (16%) devance Tigo (13%).

Pour traduire la bonne santé du secteur de téléphonie mobile, l’Artp révèle que le taux de pénétration est de 90% au cours de ce trimestre. Ce taux se traduit sur le volume des communications mensuellement émises par les usagers. Selon l’Autorité de régulation, il est passé de 951 millions de minutes à 1,014 milliard de minutes par mois. Elle ajoute que la majorité du trafic est échangé dans le réseau de l’appelant (89,5% au mois de mars 2013). Un usager appelle en moyenne 83 minutes par mois.

Marché de l’Internet : la grande explication

Compte tenu des ’’évolutions considérables enregistrées sur la structure des offres des opérateurs’’ sur le marché de l’Internet, l’Artp souligne que ses ’’indicateurs de suivi ont été actualisés’’. À ce propos, l’Autorité de régulation suit désormais l’Internet bas débit (qui regroupe les accès via le RTC et les offres dont le débit est inférieur à 256 kbps), l’ADSL, les clés Internet et l’Internet mobile (hors clé internet). Tous les trois opérateurs interviennent dans ce secteur. À la date du 31 mars 2013, le parc d’usagers était de 1 072 488 usagers, soit un taux de pénétration de 7,9%.

C’est dire que le marché de l’Internet est devenu extrêmement dynamique au Sénégal, à cause surtout de l’Internet mobile qui ’’représente 87% du parc des usagers si l’on prend en compte les utilisateurs de clés Internet’’, souligne l’Artp. Ce segment compte 727 170 usagers au Sénégal, soit un peu plus d’un usager de la téléphonie mobile sur 20. Selon le rapport, ’’les deux segments de marché sur lesquels la concurrence est la plus forte sont l’Internet mobile et le bas débit’’ dominés par Expresso.

Mais d’une manière générale, c’est Orange qui s’en sort le mieux sur le marché de l’Internet. Puisqu’à la date du 31 mars 2013, Orange possédait 47% des usagers, Expresso 33% et Tigo 20%. Expresso a une longueur d’avance, en ce qui concerne le bas débit, avec 55% des parts de marché, même si l’autorité de régulation renseigne que ’’ses parts de marché ont baissé au cours de l’année au profit de l’opérateur Orange’’. Également, Expresso dispose de la plus grande part de marché sur Internet mobile, avec 41%. Orange (30%) et Tigo (29%) se partagent le reste des parts. Par contre, Orange domine largement le marché des clés Internet, avec 82% de parts de marché. Expresso (18%) suit de loin. Il faut noter que seul Orange fait des offres ADSL à ses usagers.

Le téléphone fixe en regain de forme

Même s’il est loin de connaître le faste du secteur de la téléphonie mobile, le téléphone fixe ’’est marqué par un regain d’activité au premier trimestre 2013’’, avec 343 369 abonnés. Le parc a enregistré une légère augmentation de 1% (3 350 nouveaux abonnés), grâce au parc résidentiel qui représente 78% des usagers. Les usagers professionnels (21%) et les usagers publics (cyber, télécentres et publiphones), avec moins de 1%, constituent le reste du parc. Ainsi, le taux de pénétration reste faible à 2,53% dans ce secteur où interviennent les opérateurs Orange et Expresso.

Avec 84% de parts de marché, l’opérateur historique Orange est en situation de quasi monopole dans le domaine du fixe. Puisqu’il reste le seul à intervenir sur le marché professionnel.

L’Artp renseigne que le trafic a légèrement augmenté. Car, le volume des communications émises mensuellement par les usagers est de 30 millions de minutes en mars 2013, mieux que les volumes enregistrés fin 2012.

(Source : Enquête, 30 juillet 2013)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)