twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Marché des télécommunications : Tigo continue sa percée

mercredi 18 mai 2016

L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a rendu public, hier, le rapport du premier trimestre de l’année 2016 de l’observatoire des marchés des télécoms. Sur le marché du mobile, seul l’opérateur Tigo a vu ses lignes augmenter de 0,49% par rapport au trimestre précédent. Pour Orange et Expresso, ils ont perdu des points sur leurs parts de marché.

L’opérateur de téléphonie mobile Tigo continue à gagner des parts dans le marché de la téléphonie mobile. A chaque trimestre, elle continue sa percée au moment où ses concurrents (Orange et Expresso) stagnent ou même perd des galons. La même situation qui a été remarquée au dernier trimestre de l’année 2015 s’est reproduite pendant les trois premiers mois de l’année 2016. Dans le rapport de l’Observatoire du marché des télécommunications publié hier par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), c’est encore Tigo qui a vu ses parts de marché augmenter de 0,49%. Aujourd’hui, il détient 22,92% du marché du mobile.

Dans ce sous-secteur, c’est l’opérateur historique Orange qui est toujours leader. Mais, même s’il a 56,10% de parts de marché en nombre de lignes, il a perdu 0,16% de son parc au 1er trimestre de l’année 2016 si on le compare au dernier semestre de l’année 2015. Le dernier des opérateurs nés, Expresso, arrive en dernière position avec 20,98%. Cet opérateur a perdu 0,33% de parts de marché par rapport au semestre précédent. La conclusion qu’en tire Abdou Karim Sall est "qu’il n’y a que l’opérateur Tigo qui a progressé en parts de marché par rapport au trimestre précédent’’. Aussi, à en croire, le Dg de l’ARTP, "le parc du mobile a connu en même temps une hausse de 2,64% comparé au trimestre précédent. Il s’établit à 15 millions 354 548 lignes actives’’.

Après le mobile, il y a le téléphone fixe. Cet outil est en train de disparaître petit à petit sur le marché sénégalais. De trimestre en trimestre, les lignes fixes sont en baisse. Pendant les trois premiers mois de l’année 2016, le parc est à 295 820 lignes. Comparé au dernier trimestre de 2015, il a connu une baisse de 1,5%.

Hausse de l’internet

Contrairement au téléphone fixe, l’internet continue sa percée au Sénégal. Au premier trimestre de cette année, le parc d’abonnés a connu une hausse de 5,7% s’établissant à 7 millions 818 262. Aujourd’hui, le taux de pénétration de l’internet est de 57,88% contre 54,76 au dernier trimestre de l’année 2015. Si le parc de l’internet a augmenté, c’est grâce surtout à l’internet mobile qui représente "96,2% du parc internet total’’. Les clés internet pèsent pour 2,3% soit 176 036 lignes. Le marché de l’internet reste toujours dominé par Orange qui détient 65,17% de ce parc. Tigo vient en deuxième position avec 24,94% et Expresso dernier avec 9,89%.

Aliou Ngamby Ndiaye

(Source : L’Enquête, 18 mai 2016)

Post-Scriptum

Abdou Karim Sall (DG ARTP) : "Les Sénégalais auront bientôt la 4G’’

Le Sénégal n’a toujours pas une licence 4G. Mais selon le Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), cette licence sera bientôt octroyée. Abdou Karim Sall a fait la promesse hier, lors de la célébration de la journée mondiale des télécommunications. "Si Dieu le veut, les Sénégalais auront bientôt la 4G. L’engagement de l’Etat à doter notre pays de la 4G est intact. C’est la raison pour laquelle nous travaillons à ce que notre pays puisse en disposer’’, a-t-il promis. Mais avec quel opérateur après l’exclusion de Orange, Tigo et Expresso dans la procédure d’attribution du marché ? "Les Sénégalais, le sauront dans peu de temps’’, soutient M. Sall.

Les trois opérateurs (Orange, Tigo et Expresso) avaient refusé de répondre à l’appel d’offres lancé par l’ARTP pour l’attribution de la licence 4G. Et le gendarme de Télécoms les avait accusés d’avoir "scellé une entente illicite’’ afin de pousser l’Etat à revoir le prix de la réserve de la licence, lequel est fixé à 30 milliards de F CFA pour une durée de 20 ans.

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)