twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mamadou Diop Decroix ‘’satisfait’’ des progrès accomplis dans la mise en place du FSN

mercredi 5 mai 2004

Le ministre de l’Information, de l’Intégration économique africaine et de la Promotion des Technologies de l’information et de la communication, Mamadou Diop Decroix, s’est dit ‘’assez satisfait’’ des progrès accomplis dans le cadre de la mise en place du Fonds de Solidarité numérique (FSN), estimant que la ‘’pertinence de ce concept est de plus en plus perçue’’ à travers le monde.

‘’Nous avons le triomphe modeste, mais nous sommes satisfaits’’, a dit M. Diop qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse, mercredi à Dakar.

La rencontre avec la presse a permis au ministre de l’Information de rendre compte des ‘’résultats’’ du Congrès constitutif de l’organisation ‘’Cités et Gouvernements locaux unis’’ qui s’est tenu du 2 au 5 mai au Palais des Congrès de Paris sur le thème : ’’‘’La coopération Nord-Sud et la Solidarité numérique’’.

Le président Wade, initiateur du Fonds de Solidarité numérique, un concept basé sur des contributions financières volontaires destinées à résorber la fracture numérique entre le Nord et le Sud, a participé à cette rencontre.

‘’Le concept de Solidarité numérique est de plus en plus partagé à travers le monde, sa pertinence est de plus en plus perçue par les uns et les autres’’, a souligné Mamadou Diop Decroix qui a rappelé l’annonce faite par la ville de Paris d’intégrer le groupe précurseur du Fonds de Solidarité numérique formé de la ville de Genève, de Lyon, de Turin et de l’Etat du Sénégal.

Mamadou Diop Decroix a par ailleurs indiqué que le secteur privé ‘’a commencé à s’intéresser au FSN, précisant que des ‘’discussions sont en train d’être menées’’ avec deux multinationales ‘’pour voir quelle serait leur mise de départ’’.

‘’Il reste encore beaucoup à faire’’, a cependant souligné M. Diop, ajoutant que le secteur privé, les villes africaines et le secteur privé africain doivent ‘’s’engager davantage’’ dans le Fonds de Solidarité numérique (FSN).

(Source : APS 5 mai 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)