twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Malick Ndiaye, sur les 1,5 milliards de la Sonatel : « L’Artp est autonome dans ce domaine, pas de commentaire à notre niveau »

vendredi 16 septembre 2016

Le Collège des administrateurs de l’agence de régularisation des postes et télécommunication a rendu la décision concernant le recours gracieux introduit par la Sonatel. Au lieu de payer la somme de 13,9 milliards, la Sonatel va désormais payer 1,5 milliards Fcfa.

Interrogé sur cette nouvelle décision de l’agence, le directeur de cabinet du ministre des postes et télécommunication, Malick Ndiaye a souligné : « nous ne ferons pas de commentaire sur cette décision ».

Il précise en outre : « l’Artp est une agence autonome, libre de prendre ses décisions. Une première a été rendue, la Sonatel a introduit un recours avec des informations qui, peut-être, n’étaient pas en leur possession.

Le collège a encore statué et a revu à la baisse la somme d’avant. Nous ne pouvons que constater ».

Rappelons que le collège, dans un communiqué daté du 09 septembre et parvenu hier, jeudi à notre rédaction, soutient que « considérant que par décision n° 2016-002 du 19 mai 2016, Artp a infligé à Sonatel une pénalité de 13.959.000.000fcfa pour violation des dispositions du décret n° 2014-770 du 14 juin 2014 précisant certaines obligations des opérateurs quant au droit à l’information des consommateurs, notamment celles relatives à la continuité et à la gratuité du service clientèle commerciale ou technique ; que ladite décision lui a été notifiée le 13 juillet 2016.

Cependant après la source poursuit en soutenant que : « considérant qu’en vertu de l’article 149 alinéa 1 du code des télécommunications, les décisions de l’Artp peuvent faire l’objet d’un recours devant la haute juridiction administrative nonobstant un recours gracieux préalable.

Sur ce fondement Sonatel a saisi le 25 juillet dernier l’Artp d’un recours gracieux tendant à faire rapporter la décision précipitée que ledit recours gracieux ayant été introduit dans le délai légal, il y a lieu de le déclaré recevable ». Ainsi, après avoir statué sur la question, l’amende à été largement revue à la baisse.

Denise Zarour Medang

(Source : Sud Quotidien, 16 septembre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)