twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mali : le ministre des télécoms a reçu du gouvernement l’autorisation de lancer le processus d’attribution de la 4ème licence mobile

jeudi 30 mars 2017

Le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Mountaga Tall (photo), a reçu du gouvernement malien l’autorisation de lancer le processus d’attribution de la quatrième licence mobile du pays. Cette approbation, il l’a obtenue le 24 mars dernier, au cours du conseil de cabinet présidé par le Premier ministre Modibo Keita. Au terme de cette rencontre, le ministre des télécoms a expliqué que l’aval du gouvernement pour accueillir un 4ème opérateur de téléphonie mobile sur le marché télécoms national mettra bientôt fin au duopole Sotelma-Malitel et Orange-Mali.

Le désir de faire entrer un nouvel opérateur télécoms sur le marché national pour accroître la concurrence, développer le secteur pour le plus grand bien des consommateurs, le gouvernement malien l’a depuis 2011. C’est d’ailleurs, à cet effet, qu’il avait octroyé en septembre 2012 la troisième licence de téléphonie mobile du pays à la société Alpha Telecom Mali pour 55 milliards Fcfa. Mais les grands espoirs placés en ce nouvel opérateur tardent toujours à être concrétisés. Alpha Telecom Mali, qui a choisi le nom d’Atel-SA comme marque commerciale n’a toujours pas lancé ses activités, près de cinq ans après.

Avec l’échec actuel de la troisième licence télécoms, le gouvernement du Mali sera certainement plus rigoureux dans le choix de la société à qui il attribuera la quatrième licence mobile du pays. Il est clair qu’il ne voudra pas se retrouver de nouveau embarqué dans le flot de contestations qui a émaillé l’attribution de la 3ème licence mobile, encore moins devoir revivre les difficultés de lancement d’activité que connait Atel-SA.

Muriel Edjo

(source : Agence Ecofin, 30 mars 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)