twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mali : Pourquoi l’accès à Facebook est perturbé au pays ?

jeudi 15 juin 2017

Au Mali cela fait deux jours que l’accès au réseau social Facebook est perturbé voire impossible. Des perturbations qui surviennent alors qu’une grande manifestation contre le projet de réforme de la Constitution doit avoir lieu samedi 17 juin. Pour l’instant, le flou demeure.

Mercredi soir 14 juin l’accès à Facebook était revenu en partie après deux jours de blocage. Impossible de savoir qui est à l’origine de ces perturbations, les opérateurs téléphoniques Orange et Malitel ont refusé de s’exprimer à ce propos tandis que du côté du gouvernement on affirme haut et fort que l’Etat « n’y est pour rien, c’est un problème global ».

Une explication qui tient difficilement la route, car le réseau social est parfaitement accessible si l’utilisateur emploie un VPN, un petit logiciel qui permet de camoufler sa localisation. A l’aide de ce moyen et en cachant donc le fait qu’ils soient au Mali, les internautes peuvent tout à fait se servir de Facebook, ce qui exclut l’idée d’une panne généralisée.

Impossible de tirer des conclusions, mais ce n’est pas la première fois que de telles perturbations sur les réseaux ont lieu. Il y a à peu près un an, après de grosses manifestations dans la capitale, c’est tout internet qui avait été coupé pendant plusieurs jours. Là aussi, le gouvernement et les opérateurs avaient botté en touche.

La multiplication des appels à marcher samedi contre le projet de réforme de la Constitution pourrait bien être un élément d’explication. Les deux précédentes manifestations ont été interdites sous couvert de l’état d’urgence. On ne sait toujours pas si cette marche qui doit regrouper partis politiques et société civile pourra avoir lieu.

(Source : RFI, 15 juin 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)