twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« Magouille » dans le transfert d’argent au Sénégal : le Renapta fait appel à d’autres opérateurs « sérieux »

mardi 25 octobre 2016

Les membres du Réseau National des Prestataires du Transfert d’argent (Renapta) a animé ce matin un point de presse pour fustiger les démarches « illégales » des opérateurs de transfert d’argent du pays. Ils sont montés au créneau pour dénoncer entre autres la non-application des lois et règlement régis par la BCEAO, le mutisme de l’Etat face à cette situation « alarmante », l’insécurité des plateformes et réseaux informatiques, les fonds de garanti.

Le Renapta souligne que la Banque centrale avait, depuis le 15 mai 2016 ordonné le respect des normes financières qui voudraient que la banque soit le seul attributaire d’agréments et non un groupe privé qui, sous l’aile d’une certaine autorité se permet de donner des agréments.

Face à ce phénomène, le Renapta dit avoir frappé à toutes les portes pour que lumière soit faite mais « en vain ». La société 4c dont ils ont dévoilé le nom à la presse est « la cause principale de toute cette magouille dans le transfert d’argent ». Selon Serigne Gaye, chargé de communication du Renapta, cette société se fait de l’argent dans le dos de sa clientèle sous l’impunité totale du gouvernement car, « c’est la 4c qui finance les Vacances Citoyennes et la Fondation Servir le Sénégal de la première dame ».

Face à la presse, les membres du Réseau National des Prestataires du Transfert d’argent (Renapta) ont dénoncé avec la dernière énergie ce système « diabolique ». Ils envisagent d’ailleurs de rompre le partenariat avec Wari et Joni-Joni s’ils continuent de refuser de se conformer à la loi. Ceci étant, ils lancent un appel à tout opérateur « sérieux » qui voudrait travailler en toute sérénité.

(Source : SeneNews, 25 octobre 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)