twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Madiambal Diagne, Administrateur du groupe "Avenir Communication" : "Que Walfadjri le reconnaisse ou pas, le Cored va se prononcer !"

lundi 27 juillet 2009

La réaction de la direction de "Walf-tv" suite à la plainte déposée par le Parti socialiste auprès du Cored, est jugée inopportune par Madiambal Diagne. Invité à l’émission "Remue-Ménage", l’administrateur du groupe "Avenir Communication" a vivement regretté la façon dont l’équipe de "Walf-Tv" a géré l’affaire du "débat" Karim-Tanor.

"J’ai regretté la façon dont ce débat a été lancé. J’ai eu mal, à voir Karim Wade venir leur rendre visite à la rédaction de Walfadjri et lancer un défi à Ousmane Tanor Dieng sous leurs applaudissements ! J’ai dit à des responsables de "Wal fadrji" mais pourquoi vous applaudissez un homme politique qui lance un défi à un autre. Vous êtes des partisans ou des journalistes ? Après coup ils en ont convenu avec moi", se désole Madiambal Diagne.

De l’avis de l’éditeur du journal "Le Quotidien", c’est inélégant de la part de "Walf-Tv" que Karim Wade vienne lancer un défi et qu’immédiatement après ils font passer une bande annonce sans avertir Ousmane Tanor Dieng.

"Karim Wade n’est pas maître de l’agenda de Tanor Dieng. Un débat on n’est pas obligé d’y aller. Ce n’est pas acceptable sur le plan professionnel car ils ont mis Tanor Dieng devant le fait accompli. Ce qui est encore le plus révulsant, c’est que le jour du débat sachant parfaitement qu’Ousmane Tanor Dieng ne viendrait pas, ils montrent une chaise vide avec sa photo. C’est totalement inacceptable. L’attitude de "Wal fadjri" est condamnable et ce n’est pas professionnel", juge Madiambal Diagne.

En ce qui concerne la déclaration de Sidy Lamine Niasse selon laquelle son groupe de presse ne reconnaît pas le Cored, Madiambal Diagne dément :

"Aujourd’hui, il y a un problème qui se pose : les responsables du Ps l’ont attrait devant le CNRA et le Cored. Leur première réaction a été de dire nous ne reconnaissons pas le Cored. Mais il n’ont pas à reconnaître le Cored. Cette structure a été mise en place avec la participation effective des gens de "Wal fadjri" . Ils ont participé à tout le processus. Ils ont été aux consultations préalables. Le jour de l’installation du Cored, Sidy Lamine Niasse était là bas. Des gens de "Walfadjri "étaient même candidats à certains postes."

"Dans tous les cas, ce débat de reconnaissance a été posé, le Cored va s’appliquer à tout le monde. Comme le Parti socialiste l’a saisi, le Cored va se prononcer", conclut le journaliste.

(Source : Nettali, 27 juillet 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)