twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Madagascar prépare le déploiement d’un réseau national Internet à très haut débit sans fil

mardi 11 octobre 2016

Le ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique de Madagascar annonce le déploiement prochain, dans le pays, d’un réseau Internet à très haut débit sans fil. La réalisation du projet, baptisé « large bande sans fil », se matérialisera par la mise en place d’équipements de transmission Wi-Fi dans les écoles et hôpitaux, ainsi qu’auprès des populations des zones rurales et isolées de Madagascar. Une fois le chantier achevé, l’accès à Internet pourra être gratuit ou à moindre coût.

La semaine dernière, Andrew Rugege (photo), le directeur régional Afrique de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), et Jean-Jacques Massima-Landji, le représentant de l’UIT pour l’Afrique centrale et Madagascar, étaient dans le pays pour mobiliser les financements nécessaires à la réalisation de ce projet. Pour garantir son succès, les opérateurs télécoms y ont d’ailleurs été impliqués. Ce sont en effet leurs infrastructures télécoms qui seront utilisées pour l’acheminement du signal sur de longues distances.

Le projet « large bande sans fil », dont le maître d’œuvre est le ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, est soutenu par les ministères de l’Education nationale ; de la Jeunesse et du Sport ; de la Santé Publique ; de l’Emploi et de la Formation technique et Professionnelle ; des Finances et du Budget.

Pour le ministère de l’Education nationale et celui de l’Emploi et de la Formation technique et Professionnelle, ce projet va soutenir le plan sectoriel de l’éducation qui privilégie l’insertion des NTIC dans les programmes d’éducation. Pour le ministère de la santé publique, qui prépare la distribution de tablettes aux personnels des centres de santé, ce projet va contribuer à la promotion de l’e-santé. Enfin, pour le ministère des Finances et du Budget, c’est une meilleure gestion de l’administration publique et notamment fiscale qui est visée.

Le ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique indique qu’une réunion est prévue d’ici peu avec les autres ministères impliqués dans le projet pour déterminer les zones prioritaires dans le déploiement du réseau Internet sans fil.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 11 octobre 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)