twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Madagascar : inauguration de MGIX et déploiement du DNSSEC pour la « Journée de l’Internet »

jeudi 17 mars 2016

Ce 17 mars 2016, Madagascar célèbre la « Journée de l’Internet » sous l’égide du ministre MPTNT, Neypatraiky A. Rakotomamonjy et en présence de plusieurs délégations étrangères, d’Afrique, de Maurice ou encore des Comores - et des acteurs secteurs Télécom et Internet à Madagascar.

Cette journée comprend quatre volets marquant pour l’Internet à Madagascar. Après l’ouverture officielle il sera procédé à :

1) L’inauguration du premier Point d’échange Internet/IXP malgache, « MGIX », ou Madagascar Global Internet eXchange. L’association MGIX assure la gestion du point d’échange et a été créée en juillet 2014. Les huit membres fondateurs sont : Airtel Madagascar, Goticom, Gulfsat Madagascar, i RENALA, ISOC Madagascar, NIC-MG, Orange Madagascar, et Telecom Malagasy. MGIX sera un dispositif d’une importance capitale pour le futur de l’Internet dans notre pays puisque que ce sera par elle que les institutions, les communautés de recherche, les fournisseurs d’accès internet et les autres opérateurs TIC pourront développer leur trafic de données sans transit et sans passer par des infrastructures transnationales. Mais c’est aussi une solution de réduction sensible de coût dans la mesure où pour se connecter au réseau fédérateur Internet mondial, les opérateurs n’auront plus à payer intégralement le coût de la ligne louée internationale.

Pour les fournisseurs et les utilisateurs d’Internet, le routage local du trafic Internet via un point d’échange commun présente de nombreux avantages car il permet de réaliser des économies substantielles en éliminant la nécessité de faire transiter tout le trafic par des liaisons longue distance, plus chères, vers le reste du monde ; les utilisateurs locaux disposent d’une largeur de bande accrue, en raison des coûts plus faibles de la capacité locale ; les liaisons locales sont plus rapides, en raison des délais d’attente réduits du trafic, qui fait moins de « sauts » jusqu’à sa destination ; et de nouveaux fournisseurs de contenu et services locaux entrent en jeu. Favoriser l’utilisation de ce point d’échange internet va contribuer par conséquent à un meilleur fonctionnement et à une compétitivité accrue du marché.

La gestion administrative et technique de MGIX est déléguée à i RENALA qui agit en tant qu’opérateur technique de MGIX.

2) L’annonce de l’installation du « Root server », le serveur racine principal des noms de domaines au MGIX, qui est opérationnel actuellement. Madagascar est le 23ème pays en Afrique à avoir son « Root server » et maintenant les noms de domaines ISOC.ORG, CNN.COM etc… sont directement traités sur le serveur installé au MGIX sans passer à l’international.

3) L’officialisation du déploiement dans le pays du DNSSEC ou Extensions de sécurité des noms de domaine sous le TLD .mg. DNSSEC permet de signer et de sécuriser tous les domaines sous .mg. A savoir que Madagascar compte parmi les premiers pays de l’Afrique à déployer le DNSSEC.

4) Le tenue dans l’après-midi d’un séminaire-conférence animé par le chapitre ISOC de Madagascar sur le thème “Gouvernance de l’Internet : pour la mise en place du forum national”. Cette conférence verra la participation des Comores et de l’Ile Maurice ainsi que des différents partenaires Internet de Madagascar : ISOC ou Internet Society qui œuvre dans la promotion du développement, l’évolution, et l’utilisation de l’Internet au bénéfice de tous les individus à travers le monde ; l’ICANN qui travaille depuis 1998 au maintien d’un Internet sûr, stable et interopérable ; l’AFRINIC qui distribue à la communauté Internet africaine le numéro d’adressage Internet et apporte un soutien à l’usage et à la vulgarisation de l’Internet sur tout le continent en encourageant une politique participative de développement ; l’Afnic qui a participé financièrement à la mise en place de MGIX ; le PCH qui a offert les serveurs pour le « Root server ». Sans oublier l’AfTLD qui agit comme point focal pour l’Afrique des gestionnaires des codes pays et des organisations de sponsoring. Notons que l’AUF-BOI (Agence universitaire de la Francophonie * Bureau Océan indien (BOI) a contribué à l’organisation du séminaire.

Pour le Ministère des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies, l’objectif de Madagascar est aujourd’hui de disposer d’un secteur de l’Internet au service du développement durable et inclusif, à travers une stratégie qui privilégie une interconnexion neutre, indépendante des orientations commerciales des acteurs du marché. La vision malgache dans ce domaine se base sur la Déclaration de Genève de 2004 qui se résume comme suit : « Edifier une société de l’information à dimension humaine, inclusive et privilégiant le développement. Une société de l’information, dans laquelle chacun ait la possibilité de créer, d’obtenir, d’utiliser et de partager l’information et le savoir et dans laquelle les individus puissent ainsi mettre en œuvre toutes leurs potentialités et améliorer leur qualité de vie ». Bref, c’est le projet « Le Numérique pour Tous » vu sous un angle universel.

(Source : Ministère des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies, 17 mars 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)