twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mactar Silla plaide pour l’exploitation de chaînes de télévision privées au Sénégal

lundi 7 août 2006

L’ancien directeur général de la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS, publique) Mactar Silla a annoncé avoir adressé au chef de l’Etat, le 10 octobre dernier, une correspondance dans laquelle il lui faisait part de son intérêt pour l’exploitation de chaînes privées au Sénégal.

Il s’était agi pour lui de s’enquérir des "conditions et formalités à remplir conformément aux lois et règlements nationaux", a expliqué M. Silla dans une contribution publiée samedi par le quotidien privé Le Matin.

Il est "important de veiller à établir des règles principales et impersonnelles au nom de la démocratie, de la transparence, de la bonne gouvernance, du droit et du devoir d’informer", écrit Mactar Silla qui a été porté à la tête de l’Association privée des producteurs et télévisions d’Afrique (APPTA).

"Aujourd’hui, la libéralisation répond à des impératifs de développement et de demandes multiples d’ordre social, démocratique, ethnique, déontologique et économique conformément à l’esprit et à la lettre de toute Constitution consacrant les libertés publiques et de la personne humaine", a-t-il précisé.

"Tous les pouvoirs publics, soucieux de veiller à l’effectivité de ces droits et conscients des multiples enjeux du dynamisme et des effets structurants de la communication, doivent marquer ainsi leur volonté de créer un cadre nouveau" en "réaménageant le monopole traditionnel de l’Etat", a-t-il estimé.

Cette situation serait "propice à la coexistence et au développement harmonieux du secteur public et du secteur privé avec des règles claires et applicables à tous les opérateurs", a indiqué M. Silla, directeur général de STV, une télévision privée camerounaise.

(Source : APS, 7 août 2006)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)