twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Macky Sall sur la nouvelle carte d’identité communautaire : « Nous passons de la Cedeao des Etats à celle des peuples »

mercredi 5 octobre 2016

Le président de la République, Macky Sall, a officiellement lancé, hier, la production de la nouvelle carte d’identité biométrique Cedeao et de la refonte partielle du fichier électoral. Une cérémonie au cours de laquelle le président Sall qui a reçu, en premier, la nouvelle carte, a indiqué que « nous venons donc de passer, par cet acte, de la Cedeao des Etats à la Cedeao des peuples ».

Le président de la République s’est réjoui du fait que le Sénégal est le premier pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) à mettre en œuvre la décision des chefs d’Etats et de gouvernement de doter les citoyens de la Cedeao de cette carte d’identité nationale biométrique de la Cedeao.

Accompagné de la Première Dame, en présence du Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne, du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, de quelques officiels et responsables politiques, le président Macky Sall a procédé, dès son arrivée, à la visite des locaux de la Direction de l’automatisation du fichier (Daf) avant d’y ressortir, muni de sa nouvelle carte d’identité biométrique Cedeao. A sa sortie, il a déclaré : « je voudrais, à l’issue de mon enrôlement et comme premier détenteur de la nouvelle carte d’identité biométrique Cedeao et aussi comme premier Sénégalais qui ait confirmé mon inscription sur les listes électorales, féliciter le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, et toute son équipe mais également l’ensemble des acteurs du processus qui concerne la carte nationale d’identité biométrique Cedeao mais également la carte d’électeur. C’est la Cedeao elle-même qui a donné les spécifications en matière de sécurité et de sûreté mais aussi les informations principales qui doivent se retrouver dans la carte d’identité de chaque citoyen de la Cedeao ». Le président de la République a ajouté, « nous venons donc de passer par cet acte, de la Cedeao des Etats, à la Cedeao des peuples ».

Une carte sécurisée à multi-usages

Macky Sall a indiqué que l’innovation technologique est telle qu’avec cette nouvelle carte biométrique de la Cedeao, qu’aucune falsification n’est possible. « Mieux, elle est multi usage et certainement l’administration, c’est-à-dire le ministère de l’Intérieur, pourra exploiter toutes les opportunités de technologies qu’offre cette carte, avec un usage multiple », a-t-il poursuivi. Le chef de l’Etat a rassuré, en outre, que « nous avons vu les démonstrations tout à l’heure.

Certainement, au cours des mois à venir et des années qui suivront, notre Etat pourra véritablement passer aussi à ce qu’on appelle l’e-gouvernement, c’est-à-dire le gouvernement électronique où à travers la seule carte d’identité, le citoyen pourra non seulement payer un certain nombre de services mais aussi avoir des informations médicales de la personne ainsi que d’autres applications de sûreté monétique ». Le président de la République a fait comprendre que le Sénégal a, par ailleurs, réussi la prouesse d’avoir une seule carte à la fois, la carte biométrique d’identité mais aussi la carte d’électeur. « Ce qui fait qu’on n’a plus besoin des deux cartes dont nous disposions. Ici, les deux sont réunis en recto-verso », a précisé le président Sall.

Il a averti que la société Iris qui a fait ce travail est une entreprise connue dans le monde et qui, depuis 2007, au Sénégal, faisait les passeports biométriques. « Elle a aussi travaillé avec une équipe sénégalaise Synopsis et je dois féliciter cette dernière parce que c’est elle qui gère les données des Sénégalais dans notre pays. C’est extrêmement important qu’on ait une société sénégalaise de référence qui traite nos données personnelles. Je pense que c’est une mesure essentielle. Tout cela montre le dynamisme de notre secteur privé national que je tiens à féliciter », a-t-il appuyé.

Amadou Diop

(Source : Le Soleil, 5 octobre 2016)

Post-Scriptum

L’inscription gratuite pendant 6 mois

Le couple présidentiel aux côtés du ministre de l’IntérieurLe président Sall a appelé tous les citoyens à saisir cette opportunité qui, pour le moment, est gratuite. « J’ai décidé que nous devons, dans un horizon temporel limité, d’ici à 6 mois, permettre à l’ensemble des citoyens qui le désirent, de disposer gratuitement de la carte d’identité biométrique Cedeao et donc de la carte électorale. Passé ce délai, nous verrons éventuellement les aménagements possibles ».

Il a informé, à ce titre, que la validité des anciennes cartes se limite au mois de décembre et qu’au-delà de six mois à un an maximum, tous ceux qui désireront obtenir la nouvelle carte payeront 10.000 FCfa.

Le chef de l’Etat a fait comprendre que le gouvernement a pris l’engagement de prendre en charge gratuitement les frais de production pendant les 6 mois à un an et que passé ce délai, tout citoyen désireux payera les frais de production. Poursuivant, Macky Sall a éclairé : « les gens seront obligés de payer quand même le prix tout comme ceux qui auront perdu leur carte pour se faire établir un duplicata seront obligés de payer pour les frais de reproduction.

J’invite donc tous les citoyens à saisir ce moment pour se faire établir gratuitement une carte biométrique de la Cedeao et une carte d’électeur ». Et naturellement, a-t-il renchéri, les citoyens de la diaspora sénégalaise verront des équipes se rendre chez eux, à travers les ambassades et les consulats, pour l’établissement de cette pièce précieuse. La carte à usage multiples, la carte d’identité biométrique Cedeao est une carte à puce électronique dotée de multiples applications.

Ainsi, elle sert de document de circulation dans l’espace communautaire, de carte d’électeur et d’identification pour tout autre usage. Elle est composée de deux faces : au recto figure l’identification complète du citoyen et le verso porte sur les informations électorales.

A. Diop

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)