twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Macky Sall réitère son accord pour l’adoption du code de la presse

jeudi 1er mai 2014

Le président de la République Macky Sall a réaffirmé, jeudi à Dakar, sa volonté d’œuvrer pour l’adoption par l’Assemblée nationale du nouveau code de la presse qui dort dans les tiroirs depuis quatre ans, invitant les députés à faire une seconde lecture du texte pour que son adoption soit un cadeau du 1-er mai au secteur de la presse.

‘’J’ai déjà indiqué que je suis pour l’adoption du code de la presse. Ce texte avait été envoyé à l’Assemblée nationale avant notre venue au pouvoir, la majorité d’alors ne l’avait pas adopté’’, a dit M. Sall.

Il s’exprimait au cours de la cérémonie de réception des cahiers de doléances des centrales syndicales.

Organisée à la salle des banquets de la Présidence, cette rencontre a réuni l’essentiel des centrales syndicales, plusieurs membres du gouvernement et des partenaires sociaux.

’’Maintenant, a-t-il dit, j’ai déjà demandé à l’Assemblée nationale de procéder à une seconde relecture, parce que personnellement je suis pour l’adoption du code de la presse’’.

‘’De toute façon, nous n’avons pas de problèmes, nous sommes un Etat de droit. Ce que les gens peuvent avoir comme contrainte ou comme crainte ne se pose pas dans la mesure où au Sénégal on n’enferme les journalistes, même s’ils font des délits’’, a estimé le président Sall.

‘’Je vais demander au Premier ministre d’organiser un conseil sur la question ou simplement de tout faire pour l’adoption du code pour que cela soit le cadeau du 1-ermai pour le secteur de la presse’’, a promis le président de la République.

Des députés de la 12-ème législature dont le président du groupe parlementaire Bennoo Bokk Yaakaar (BBY, majorité), Moustapha Diakhaté, ont récemment exprimé leur opposition à la dépéanalisation (ou déprisonalisation) du délit de presse.

Selon eux, cette disposition contenue dans le projet de code de la presse qui leur est proposé viole le principe de l’égalité des citoyens devant la loi.

(Source : APS, 1er mai 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)