twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Macky Sall à l’inauguration du Centre de services numériques d’Atos : « Faire de Dakar un hub numérique »

vendredi 24 juin 2016

Le chef de l’Etat a inauguré, hier, aux côtés de Thierry Breton, Pdg d’Atos, le centre de services numériques d’Atos pour l’Afrique de l’ouest. Macky Sall estime que cette structure contribuera à faire de Dakar un hub numérique dans la sous-région.

L’écosystème numérique sénégalais s’élargit. Le nouveau venu est de rang mondial : il s’agit d’Atos qui affiche 12 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 100.000 collaborateurs dans 72 pays à travers le monde.

Ce groupe s’est installé à Dakar à travers un Centre numérique de services qui polarisera toutes ses activités en Afrique de l’Ouest et du Centre. Celui-ci occupe un majestueux bâtiment immaculé avec des décorations bleues dans le quartier de Mermoz en face de la célèbre stèle. Il a été inauguré, hier, par le chef de l’Etat, Macky Sall, en compagnie du président-directeur général d’Atos Thierry Breton.

Arrivé sur les lieux vers 11 heures 30 minutes, le président de la République a coupé le ruban et dévoilé la plaque avant de visiter les locaux. Il a eu droit à une série de démonstrations des solutions et services offerts par Atos. Sécurité biométrique et reconnaissance faciale, supercalculateur, téléphone crypté, Macky Sall a pu apprécier une palette de la large gamme de produits dans le domaine des services numériques d’Atos.

Il a pu également apprécier la maquette du futur centre numérique de services que le groupe entend construire au pôle urbain de Diamniadio sur une superficie de six ha. Une assiette foncière que le chef de l’Etat a décidé de lui octroyer car, comme il l’avait souligné lors du lancement des projets de deuxième génération à Diamniadio et comme il l’a répété dans son discours d’hier, « les terres de Diamniadio appartiennent à ceux qui savent les mettre en valeur ».

« Sénégal numérique » bientôt validé

Selon le chef de l’Etat, les gestes symboliques qu’il vient de poser constituent un « jalon important dans le processus de transformation numérique de notre économie ». En effet, à travers les services et technologies que cette structure offre, Macky Sall est d’avis qu’elle contribuera à la matérialisation de son ambition de faire de Dakar un hub numérique sous régional.

« Dans le processus de mise en œuvre du Pse, le numérique jouera un rôle important comme facteur essentiel de démultiplication des gains de productivité et d’amélioration de la compétitivité. Désormais, tous les secteurs de notre économie seront soumis à la transition numérique déjà en marche. Il est donc impératif de changer de paradigme en diversifiant les sources de la croissance du secteur du numérique afin de maintenir notre leadership régional », a-t-il dit.

« Le Sénégal a fait résolument le pari d’installer des plateformes compétitives et de procéder à des investissements importants dans les technologies numériques qui constituent une formidable opportunité en tant que secteur économique, créateur d’emplois et de valeur et comme levier de modernisation des politiques de développement », a-t-il ajouté. Le chef de l’Etat a annoncé que le plan d’actions de la stratégie « Sénégal numérique » fera l’objet d’une prochaine validation en Conseil interministériel.

Contribuer au Pse

En décidant de s’installer au Sénégal, Atos a un objectif clair : faire de Dakar son centre de compétences à même de se déployer aussi bien dans la sous-région qu’au-delà du continent africain.

« Ce projet que j’ai voulu ici est novateur et révolutionnaire dans notre industrie de technologie de l’information au sens où l’ambition est de développer, à Dakar, notre centre de compétences pour toute la sous-région, non pas pour servir exclusivement les entreprises et l’administration de ce continent mais pour disposer des ressources qui nous permettront de développer nos activités en vendant, à travers le monde, les applications et logiciels que nous développons pour nos clients à partir de Dakar », a déclaré Thierry Breton.

L’ancien ministre français de l’Economie explique que c’est une discussion autour du Pse avec le président Macky Sall qui a provoqué chez lui un déclic. Ainsi, il a décidé de contribuer à ce « grand projet ». « Nous ne sommes pas là pour prendre le travail de personne mais pour contribuer au Pse », a-t-il insisté.

A l’heure actuelle, Atos a déjà recruté 250 personnes de sept nationalités et tous disposent d’un contrat à durée indéterminée. Sur cet effectif, 90 % sont des Sénégalais, 50 % en sont à leur premier emploi comme Aladji Baba Diongue, Major de la promotion 2015 de l’Ecole supérieure polytechnique et Penda Ndiaye fraîchement diplômée de l’école d’Ingénierie d’Ivry en France.

Leurs témoignages ont attendris l’assistance. L’ambition affirmée d’Atos est de recruter, selon son Pdg, 2000 ingénieurs d’ici à 2020 « de façon à avoir une masse critique suffisante pour fièrement développer les moyens et offrir à nos clients les ressources dont ils ont besoin ».

« Les performances attendues des entreprises qui évoluent dans les technologies de pointe exigent des capacités d’adaptation de la formation professionnelle qui doit être alignée aux exigences du marché », a dit le président Sall.

Adapter les enseignements aux besoins du marché

Au regard des perspectives de recrutement qui se dégagent avec l’ouverture du centre de services numériques d’Atos, le président Macky Sall a encouragé les instituts et écoles de formation à adapter leurs enseignements aux besoins du marché et aux jeunes de se tourner vers les filières scientifiques.

Afin de relever le défi des ressources humaines de qualité, Macky Sall appelle à généraliser les expériences réussies de coopération entre les entreprises et les institutions de formation professionnelle.

Dans cette même dynamique, il estime qu’il faut aider les jeunes entrepreneurs à faire face aux contraintes de création et de croissance de leurs entreprises. Il a annoncé qu’une partie des infrastructures prévues au Parc de technologies numériques de Diamniadio sera exclusivement dédiée à l’incubation d’entreprises des Tic.

Licence 4G : Des objectifs de couverture seront assignés aux opérateurs

Le chef de l’Etat Macky Sall a émis le souhait de voir les négociations entre l’Agence de régulation des télécommunications et postes et les deux autres opérateurs de téléphonie mobile pour l’exploitation de la licence 4G aboutir.

Pour l’instant, seule la Sonatel a signé une convention dans ce sens. Le président Sall a déclaré que le gouvernement veillera à ce que des objectifs de couverture soient assignés aux opérateurs avec une prise en charge spécifique des zones frontalières, afin d’accompagner la mise en œuvre du nouveau Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (Puma).

« Il est essentiel que la périphérie soit couverte pour des raisons de sécurité nationale », a-t-il dit. Il estime que pour tenir la promesse de développement d’une nouvelle ère numérique, « nous devons maintenir les avantages comparatifs de nos infrastructures de télécommunications et effectuer des investissements en faveur de la structuration d’écosystèmes du numérique ».

Convention de partenariat entre Atos et Esp

En marge de la cérémonie d’inauguration du centre de services numériques, Marc Meyer, Vice-président exécutif d’Atos en charge des Talents et de la Communication et Amadou Thierno Gaye, directeur de l’Esp ont signé une convention. Ce partenariat entre Atos et cet établissement d’enseignement supérieur est une première au Sénégal. Il permet à l’Esp de bénéficier de l’expertise d’Atos pour valoriser ses enseignements et ce dernier, en retour, va accueillir des étudiants stagiaires de l’Esp.

L’Esp va aussi participer au montage d’une formation de type « Ecole 42 ». Le concept de l’école 42, fondé par Xavier Niel (Pdg de Free), est à la fois simple et audacieux. Il ne s’agit pas d’une école classique, avec des cycles encadrés et des cours magistraux toute la journée, mais d’un établissement ouvert en permanence où les étudiants démontrent leur motivation et leur envie d’apprendre en s’attelant eux-mêmes à des projets. L’école 42 se targue de promouvoir deux valeurs : la motivation et la compétence.

Thierry Breton s’engage à rénover la Maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée Bonne nouvelle pour la Maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée. Le président-directeur général d’Atos a annoncé que cette école d’excellence des filles va être rénovée par son groupe.

Tombé amoureux de l’île de Gorée où il a déjà séjourné pour écrire deux livres, M. Breton explique que c’est une façon d’encourager les filles à faire des études scientifiques. « C’est une école d’excellence, il n’y a que des filles et cela me ferais plaisir de le rénover », a déclaré celui qui se dit très attaché, lui et sa femme, au Sénégal où il a mis les pieds pour la première fois en 1982.

Elhadji Ibrahima Thiam

(Source : Le Soleil, 24 juin 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)