twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lutte contre le terorrisme : Former les dirigeants musulmans aux TIC

vendredi 5 juin 2015

L’ancien ministre chargé des Affaires religieuses, Mouhamadou Bamba Ndiaye trouve qu’afin de lutter contre le terrorisme, les leaders musulmans doivent maitriser les Technologies de l’information et de la communication.

Car l’Internet est devenu le lieu de décision des groupes terroristes. Il s’exprimait, hier jeudi 4 juin lors d’une conférence axée sur « l’Islam dans les médias, quels défis de leaders islamiques », organisée par l’Agence de presse africaine (Apanews).

Pour contrecarrer le terrorisme, l’ancien ministre des Affaires religieuses, Mouhamadou Bamba Ndiaye trouve que la maitrise de la communication par l’Internet doit être un axe important dans la réponse des leaders musulmans aux groupes terroristes.

A son avis, la plupart des actes posés par les groupes terroristes sont organisés à partir des réseaux sociaux et malheureusement, les Etats ne disposent pas de systèmes de législation permettant d’organiser le secteur et de contrôler le flux d’informations.

Pis, poursuit-il, la plupart des recrutements des jeunes terroristes se font à travers les réseaux sociaux qui sont aussi des moyens de pression des bandes armées.

La maitrise des Technologie de l’information et de la communication (Tic) est nécessaire, car, renchéri Mouhamadou Bamba Ndiaye, la solution militaire, à elle seule, ne peut pas venir à bout du terrorisme.

Par ailleurs, Mouhamadou Bamba Ndiaye d’ajouter que les Etats doivent éviter de marginaliser certaines couches de leurs sociétés.

Cette exclusion conduit à des mécontentements qui, souligne-t-il, peuvent conduire à des actes de violence tels que le terrorisme. Ainsi, soutient-il, des solutions doivent être trouvées. Et, pour ce faire, un débat de fond sur la laïcité doit être engagé.

Pour sa part, Alioune Dramé, considère que la lutte contre le terrorisme commence par prévenir l’intégration des jeunes dans les groupes armées.

A en croire le directeur de l’Information et de la Communication du ministère de la Culture et de la Communication, les leaders musulmans doivent harmoniser leurs positions et actualiser leur façon d’agir.

La conférence sur « l’Islam dans les médias, quels défis de leaders islamiques », organisée par l’Agence de presse africaine, cadre d’expression de Mouhamadou Bamba Ndiaye et d’Alioune Dramé vise, selon le directeur de Mamadou Abdoulaye Dièye de Apanews, à instaurer le débat sur les solutions envisageables dans les pays en majorité musulmane.

Mieux, poursuit-il, ces échanges sur l’Islam dans les médias visent à sensibiliser les leaders islamiques et les autorités sur la nécessité d’actionner certains leviers qui pourraient grandement aider à lutter contre l’enrôlement de musulmans par des groupes qui se proclament jihadistes.

Fatou Ndiaye

(Source : Sud Quotidien, 5 juin 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)