twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lutte contre la cybercriminalité : Le Sénégal va vers la mise en place d’un centre national

mardi 2 février 2016

Dès qu’une personne utilise internet on peut dire qu’elle est exposée à la cybercriminalité. Ainsi, il est nécessaire que tout pays ait une disposition de lutte contre ce banditisme qui sévit sur la toile. Pape Assane Touré, lors d’un entretien accordé au quotidien Le Soleil, a annoncé que le Sénégal aura bientôt un Centre national de lutte contre la cybercriminalité.

Le Forum international de la cyber-sécurité (Fic) qui vient de prendre fin à Lille, France, a permis au secrétaire général adjoint du gouvernement de revenir sur l’état actuel de la cybercriminalité au Sénégal, à en croire social net link.

En effet, il faut noter que notre pays est leader en Afrique, dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité. D’abord, une loi sur la cybercriminalité a été adoptée depuis le 24 janvier 2008. Ensuite, une loi sur la protection des données à caractère personnel. Enfin, une loi sur les droits d’auteur et les droits voisins ainsi que leurs décrets d’application.

« Dès 2008, nous avons senti la nécessité de mettre en place un cadre juridique intégral qui concerne tous les secteurs. Sur le plan judiciaire, les magistrats ont commencé à mettre en œuvre ce dispositif sur le terrain. La police nationale est dotée d’une brigade spéciale de lutte contre la cybercriminalité. La gendarmerie est en train de mettre en place un laboratoire d’investigations pour contrecarrer ce phénomène. La commission des données à caractère personnel est fonctionnelle depuis trois ans. Son rôle, c’est de protéger la vie privée des Sénégalais dans le cyberespace. »

Pour le spécialiste du cyber-droit, il manquait un dispositif opérationnel. Cependant, de ce point de vue, il y a une bonne nouvelle car le président de la République vient de donner des instructions au Premier ministre pour l’introduction dans le circuit d’un texte portant création d’un centre national de lutte contre la cybercriminalité.

Le rôle de ce centre

Ce centre ne sera pas une structure d’investigations comme la brigade spéciale policière. Ce sera une structure de renseignement, de veille et de prospective qui sera chargée de sensibiliser les populations et de former les acteurs. Ce centre national servira aussi de plateforme de coordination des activités liées à la cybersécurité au Sénégal.

D’après monsieur Touré cela permettra à la communauté internationale d’avoir plus de confiance en nous. Il nous donnera l’occasion d’être plus visible et de disposer d’instruments plus efficaces pour lutter contre cette menace sur la sécurité des réseaux et le développement de la société de l’information.

Khadim Fall

(Source : Pressafrik, 2 février 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)